Spectacle d’humour : Billy Tellier, un humour bonbon

0
Billy Tellier et ses fans trifluviens venus le rencontrer à la suite de son spectacle La loi du plus fort. Photo : S. Paradis

Le 1er mars dernier, l’humoriste Billy Tellier présentait son premier one man show, La loi du plus fort, au Théâtre du cégep de Trois-Rivières.

C’est dans un décor épuré et dans un éclairage riche que Billy Tellier a donné son show à Trois-Rivières. La scène était agrémentée d’une rangée de blocs lumineux qui étaient déplacés et empilés selon les besoins du numéro. Le tout créait une ambiance agréable, pas trop lourde, et festive à la fois.

Le spectacle a malheureusement commencé avec quelques clichés, comme par exemple de nombreuses allusions à la grandeur de l’humoriste, et s’est poursuivi avec des propos à mon avis quelque peu réchauffés. À certaines occasions, il était même possible pour le public expérimenté dans le domaine de l’humour de deviner certains punchs avant qu’ils ne soient racontés.

Malgré un début qui a suscité quelques doutes, le tout s’est solidement amélioré au cours du spectacle. Et, on doit l’avouer, certains plats sont encore meilleurs réchauffés, et Billy Tellier a tout de même su nous faire rire de bon cœur.

Billy nous offre un humour léger, parfois même rose bonbon. Pourtant, on peut constater que l’humoriste a un humour très «phallique».

De toute sa belle énergie, Billy nous offre un humour léger, parfois même rose bonbon. Pourtant, on peut constater que l’humoriste a un humour très «phallique» et nous prends par surprise à chaque allusion. Par exemple, il affirme que lorsqu’il porte un col roulé gris, il ressemble étrangement à un pénis d’éléphant. Malgré ces pointes un peu plus trash que nous tairons ici, personne n’est choqué, car il sait amener ce genre d’humour avec naïveté et gaité.

La force de Billy

Malgré quelques transitions peu fluides entre les numéros, Billy Tellier a enchainé plusieurs thèmes, la plupart du temps plutôt originaux. Il a tout d’abord débuté avec le rôle mal défini de l’homme dans la société : il cherche sa place et en vient à affirmer que la plus grande force de l’homme, c’est l’humour, de là le titre de son spectacle La loi du plus fort.

Il a poursuivi avec un numéro dans lequel il tentait de refaire le pays et de tout repartir à neuf avec l’aide du public. Il a terminé la première partie en parlant de paternité, ce qui l’a habilement amené vers un numéro qui se déroule dans une église pendant un baptême. C’était selon moi la partie la plus hilarante du spectacle, alors que Billy chuchote et cabotine tout en soulignant les moments de malaise lorsqu’on est obligé d’aller dans un établissement religieux.

La deuxième partie du spectacle a commencé avec la recette du bonheur et toute la pression que nous avons à devoir être heureux, un beau moment de réflexion sur notre façon de percevoir le malheur. Il a poursuivi avec son aventure franchement cocasse pour l’achat d’une machine à coudre et sa rivalité avec des dames remplies de testostérone.

Ensuite, tel un classique chez les humoristes, il a parlé de mariage, mais de façon bien originale, en exposant les limites à ne pas franchir lors de la fameuse demande, ainsi que toute la compétition cachée derrière. Il a terminé le tout avec une aventure «à la Jean-Marc Parent» en racontant comment il a pu se sortir d’une histoire de dos «barré».

Billy Tellier est rafraichissant et sait comment apporter de la joie dans notre soirée. Malgré que son spectacle ne soit pas un incontournable, son humour bonbon est léger et amusant. Il saura vous faire sourire et vous en ressortirez le cœur léger.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here