Syrine Dhouib: Une V.-p. aux finances pétillante

0
Syrine Dhouib, vice-présidente aux finances et au développement des services, en est à sa deuxième session à l’UQTR. Crédit: Gracieuseté

Le Zone Campus poursuit ses portraits des officiers et officières de l’AGE UQTR. Cette semaine, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Syrine Dhouib, vice-présidente aux finances et au développement des services. Fraîchement arrivée au Québec, c’est une femme aux yeux rieurs et au sourire pétillant qui se révèle à nous.

Arrivée au Québec en janvier, le «15 janvier précisément» nous raconte-t-elle, Syrine a été élue cet automne pour occuper un poste au sein du CX de l’AGE UQTR. Pour elle, cette implication est tout sauf anodine: elle y voit «une grande opportunité» de vivre une expérience authentiquement québécoise. Originaire de la Tunisie, l’étudiante à la maîtrise en gestion de projet s’avoue bien fébrile de pouvoir étudier en sol canadien et d’avoir la chance de rencontrer les étudiantEs de l’UQTR.

Même si la situation mondiale actuelle rend la socialisation plus ardue, Syrine avance que son implication lui a déjà permis de faire de belles rencontres. Elle sent notamment qu’elle a sa place parmi les autres officiers et officières de l’AGE qui lui ont immédiatement donné l’impression d’être à la maison.

Un parcours à l’étranger

Ayant d’abord complété une maîtrise en finances en Tunisie, elle a entamé un doctorat dans ce même pays avant de l’abandonner pour émigrer au Québec. Après avoir terminé une première session à l’UQTR à l’hiver 2021, elle prend une pause pendant l’été pour accueillir son deuxième enfant. En effet, Syrine, en plus d’être étudiante et vice-présidente, est mère de deux enfants, dont le premier est âgé de deux ans et la dernière de cinq mois.

«Je trouve cela très important d’être impliquée à l’AGE.»

Même si elle n’a pu rencontré autant d’étudiantEs qu’elle l’aurait souhaité, elle souligne que son implication à l’AGE UQTR l’aide beaucoup à s’acclimater à sa nouvelle réalité d’étudiante internationale.

De nombreux projets à venir

Enfin, Syrine nous explique que son rôle dans l’AGE touche à «tout ce qui est finance». Qu’il s’agisse d’établir et de faire des budgets ou de s’occuper du projet de la halte-garderie, elle mentionne être très stimulée par ces dossiers. La vice-présidente est emballée à l’idée de se pencher sur de nouveaux projets au cours des prochaines semaines. Entre logements étudiants et centre de la petite enfance, Syrine ne manquera pas d’ouvrage dans les mois à venir.

«avec l’AGE uqtr, je me sens très à l’aise. ça m’aide à m’impliquer et à évoluer à l’UQTR.»

Toutefois, lorsqu’elle n’est pas en train de travailler à son bureau du PaVÉ ou en train de faire de la recherche, on peut la trouver dans sa cuisine. Passionnée par la concoction de mets gourmands, Syrine dit, en riant, que cuisiner l’aide à se détendre et à prendre du temps pour elle. Idéalement, continue-t-elle, elle fait jouer des morceaux de piano qui lui permettent de relaxer encore plus.

Syrine, par sa joie de vivre contagieuse, amène ainsi une touche unique au CX de l’AGE UQTR. Si le besoin se présente, elle sera prête, le sourire aux lèvres, à venir en aide aux membres de la communauté étudiante.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here