Home Actualités À la recherche d’un emploi d’été?: L’école internationale de français recrute !

À la recherche d’un emploi d’été?: L’école internationale de français recrute !

0
À la recherche d’un emploi d’été?: L’école internationale de français recrute !
Deux postes sont offerts, soit celui d'animateur et celui de technicien-animateur. Photo: Archives ZC
Deux postes sont offerts, soit celui d'animateur et celui de technicien-animateur. Photo: Archives ZC
Deux postes sont offerts, soit celui d’animateur et celui de technicien-animateur. Photo: Archives ZC

À vos curriculums vitae étudiants! L’École internationale de français (EIF) de l’UQTR est à la recherche de talents pour combler son équipe pour l’édition 2016 dans camps d’immersion en français.

«On recherche des étudiants patients, parce que notre clientèle n’est pas experte en langue française, et dynamiques», souligne la stagiaire à l’EIF, Marie-Andrée Fortin. Bien entendu, un certain bagage en animation est un atout, puisque ce sera votre job pour tout l’été. Si vous étudiez en loisir, culture et tourisme, en enseignement ou en communication sociale, vous êtes les étudiants ciblés par cette offre d’emploi. «Bien entendu, un étudiant en soins infirmiers, par exemple, peut nous faire parvenir sa candidature s’il a déjà de l’expérience en animation», ajoute Marie-Andrée Fortin.

«On recherche des gens dynamiques et patients» – Marie-Andrée Fortin

Deux postes sont offerts, soit celui d’animateur et celui de technicien-animateur. Le premier offre un horaire de 40 heures par semaine. Vous devrez accompagner les jeunes dans leurs activités et peut-être même séjourner à l’université avec eux. «On sort du campus à notre horaire. Par exemple, nous avons une journée à la Via Feratta à Sainte-Geneviève-de-Batiscan. Ce n’est pas le genre d’après-midi où tu retournes chez toi en te disant que tu as perdu ton temps!», souligne la stagiaire à l’École internationale de français.

Deux postes sont offerts, soit celui d’animateur et celui de technicien-animateur.

L’autre poste est celui de technicien-animateur. D’un horaire de 20 à 25 heures par semaine, ce dernier consiste à offrir des ateliers aux participants de l’EIF. Marie-André explique que ces ateliers nécessitent de la préparation. Par exemple, il y a un journal à monter et des ateliers dans les cabines de radio de CFOU. «En comparaison, le poste de technicien-animateur a un horaire beaucoup plus stable que celui d’animateur. Ce sont des blocs d’activités fixes. L’animateur, quant à lui, suit les étudiants selon leur horaire.»

Vous avez jusqu’au 19 février pour faire parvenir votre candidature au eif.embauche@uqtr.ca.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here