Déconfinement scolaire : À quand le retour à l’école?

0
161
déconfinement scolaire retour école
Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge
Crédit photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Dans le cadre du déconfinement scolaire, le retour à l’école est pour le 11 mai prochain au primaire. Au niveau du secondaire et du post-secondaire, on devra toutefois attendre un peu plus longtemps pour rejoindre les bancs d’écoles.

La stratégie Legault

C’est le 11 mai prochain que la première vague de déconfinement scolaire aura lieu. Primaires et garderies recommenceront leurs activités, dans les zones les plus épargnées par le Coronavirus. Pour Montréal et Laval, le retour se fera attendre encore un peu, pour rouvrir le 19 mai, le contrôle de la contagion n’y étant pas encore établie. La suite du plan s’étale sur trois semaines, selon le niveau d’étude. Toutefois, les groupes seront limités à 15 étudiant-e-s, une mesure qui rend perplexe certains professeur-e-s. Du côté du secondaire, aucun recommencement avant septembre.

Lire aussi : 9M$ pour la population étudiante: une aide d’urgence

Quant aux universités, elles demandaient un redémarrage de la recherche, une demande qui a trouvé une oreille intéressée. Dimanche, les institutions universitaires ont reçu autorisation de relancer la recherche en conformité avec les mesure de santé et sécurité requises. Pour ce qui est du retour en classe, les professeurs devront vraisemblablement attendre l’automne pour revoir leurs étudiant-e-s. D’ailleurs, plusieurs institutions ont digitalisé leurs enseignements.

Des raisons sociales

Alors que le Québec semble prendre exemple sur la France, qui a opéré un plan fort semblable, certain-e-s émettent des doutes. Bien que le plan ressemble à celui de la France, Québec se défend: ce n’est pas pour les mêmes raisons. Alors que la France défend une acquisition d’immunité collective, Québec n’y croit plus. Québec opte plutôt pour cette approche par souci des étudiant-e-s en difficulté d’apprentissage et en contexte défavorisé. En point de presse quotidien, François Legault souligne d’ailleurs l’importance de l’école pour un jeune atteint de problème de lecture ou encore avec des problèmes de comportement. Ainsi, la réouverture de l’école ne pouvait pas patienter, la vie doit continuer, comme le souligne M. Legault.

Inquiétudes de toutes parts

Pour les parents plus inquiets, le ministère soutien que la présence à l’école ne sera pas obligatoire jusqu’au congé estival. De plus, du matériel continuera d’être développé pour continuer l’éducation à la maison. À cet effet, le gouvernement Legault avait déjà annulé les examens du ministère. Québec en a d’ailleurs profité pour souligner que plus de 60% du calendrier scolaire était déjà écoulé au 15 mars.

De leur côté, les enseignant-e-s remettent en question la stratégie gouvernementale. Quelle matière aborder sans pénaliser les enfants à la maison? Comment faire pour enseigner avec un groupe qui évoluera en fonction de la contamination?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here