Game Over : Qui se cache derrière les jeux vidéo?

0
898
bandeau-COOPSCO-final_01

Mais qui sont ces personnes qui nous permettent de passer des heures devant notre écran? Qui nous permettent par la pression d’un simple bouton de pouvoir trancher virtuellement le corps d’une créature féérique ou de tirer sur l’avatar d’un autre joueur situé à des milliers de kilomètres de notre sofa? Ces génies de la création sont-ils comme nous? Ont-ils fait des études? Et surtout, gagnent-ils beaucoup d’argent? Quoi qu’il en soit, le mystère rôde.

La plupart des joueurs ignorent ce qui se cache derrière leurs consoles. Heureusement pour nous, certains de ces génies nous dévoilent quelques informations sur leurs vies professionnelles. C’est ce que je suis allé chercher pour vous, amis gamers. Vous allez maintenant avoir un aperçu du côté obscur du monde virtuel. Mais sachez que le monde professionnel du jeu vidéo est réservé à l’élite : à vous de faire vos preuves!

Dans le domaine artistique

Du côté artistique se distinguent quatre professions. Tout d’abord, le scénariste : chaque jeu possède son histoire. C’est à travers l’imagination d’un seul homme qu’un monde entier composé de personnages et de décors est imaginé, décrit, puis réalisé, tel un scénario du septième art. Du point de vue des études, il est préférable de passer par un cursus universitaire afin d’accéder au métier de scénariste.

Il est nécessaire, ensuite, de donner une identité visuelle à cette imagination : cette fonction est destinée aux graphistes. Aujourd’hui, la totalité des dessins sont assistés par ordinateur. Le métier de graphiste correspond à une spécialisation lors d’une technique sur laquelle peut s’axer l’étudiant.

Si les graphistes donnent un aspect visuel au jeu, les animateurs se chargent de donner vie à cet univers. À la main ou par des studios motion capture, ils effectuent un travail titanesque en réalisant des séquences animées ou encore de superbes cinématiques.

Enfin, le directeur artistique est là pour assurer la cohérence de toutes les idées reçues et réalisées, pour que celles-ci s’unissent de façon harmonieuse. Le poste de directeur artistique s’obtient principalement avec l’expérience acquise durant des années au sein du domaine artistique.

Dans le domaine de la création

Les bureaux de la création se divisent eux aussi en quatre fonctions, à commencer par le game designer. Pour lui, c’est carte blanche! En effet, le game designer a pour mission de développer et d’élaborer toutes les idées du jeu qu’il créera lui-même de toutes pièces. Il est accompagné du lead designer qui fera respecter les lignes directives et les délais de productivité du futur jeu vidéo.

En parallèle, le level designer correspond à celui que l’on déteste le plus! Cruel et sans pitié, c’est à lui que vous devez les terribles boss à vaincre, les heures perdues à chercher une aiguille dans une botte de foin pour vous débloquer, etc. Bref, le véritable méchant, c’est lui!

Comme tout directeur, le directeur créatif est la liaison faite entre le domaine technique et le domaine artistique puisqu’il veille au respect des codes du gameplay et à l’image générale du concept ludique. Pour ce qui est des études, des techniques sont appropriées pour chaque designers, tandis que la fonction de directeur de création nécessite une expérience professionnelle accrue.

Dans le domaine technique

Le domaine technique est à la fois le cœur et le cerveau du concept virtuel. La technique est une des phases les plus critiques lors de la création d’un jeu vidéo, car elle est extrêmement complexe. Une personne et une seule est capable de relever un tel défi : le programmeur.

C’est à travers des lignes de codes interminables que celui-ci complètera le côté artistique. Il reliera tous les éléments un à un, du plus petit cheveu de votre héros jusqu’à la pression d’un bouton sur votre manette! Ce programme est alors envoyé aux bêta-testeurs qui vérifieront les éventuels bogues afin d’assurer le bon fonctionnement du jeu. On les associe souvent à l’utilisateur final.

Enfin, le prototype du jeu est envoyé au producteur qui supervisera et gèrera le budget du futur jeu vidéo. La partie technique étant la partie la plus importante de la conception, elle requiert au minimum des études du niveau de maîtrise, voire de doctorat.

Vous l’aurez compris, la face cachée des jeux vidéo demande de la patience et beaucoup de travail! Aucun d’entre eux n’a droit à l’erreur et chaque domaine est dépendant de l’autre. Cependant, c’est avec tous ces efforts que ces professionnels du monde virtuel continuent de nous faire rêver à travers leur imagination et leurs compétences.

Alors la prochaine fois que vous n’en pouvez plus d’attendre un nouvel opus qui ne sortira que l’année suivante, pensez à ces gens qui se plient en quatre pour vous. Soyez patients! Et puis qui sait… ça pourrait être toi le concepteur de demain!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here