La climato-réaliste : Une piétonne qui en a ras-le-bicyle

0
76
LUITR-2019_A2019.png
Magali Boisvert. Photo: David Ferron.

Récemment, des étudiant.e.s de notre magnifique institution ont lancé une pétition afin de faire respecter le nouveau code de la route selon lequel tout.e automobiliste doit s’immobiliser aux passages pour piéton.ne.s. Parce qu’il faut lancer une pétition afin que la loi soit respectée, ça a l’air.

En tant que piétonne temps plein, je partage cette exaspération de voir des voitures continuer leur chemin comme si de rien n’était — en plus, j’ai la chance d’avoir l’air d’une gamine de 12 ans, avec mes 4 pieds 9 pouces, ma tuque rose à pompon et mes petites bottes, et même là, on ne me laisse pas passer, qu’il fasse soleil ou tempête de verglas.

Puisque le pacifisme, les contraventions, les panneaux de signalisation, les grosses lignes fluorescentes peintes au sol, la loi et le gros bon sens ne suffisent plus pour certain.e.s automobilistes, voici quelques trucs à expérimenter la prochaine fois que vous vous ferez frôler par un.e conducteur.rice récalcitrant.e.

NDLR : NE PAS REPRODUIRE CES GESTES. CECI EST UNE CHRONIQUE SATIRIQUE. CE N’EST QUE DE L’HUMOUR NOIR. NE RISQUEZ PAS VOTRE VIE.

1. La méthode sumo

Comment prendre plus de place et se protéger en même temps en tant que piéton.ne ? Si vous avez un.e ami.e qui a gardé un vieux costume gonflable de sumo ou autre costume loufoque de forme ballounesque, enfilez-le avant votre promenade à pied. Jean-René Dufort et Chantal Lamarre seraient fiers de ton costume.

Vous pourrez maintenant traverser la rue au passage pour piéton.ne.s, au prochain feu vert (s’il n’y a pas de feu piéton) ou au prochain panneau d’arrêt — car oui, les voitures doivent céder le passage aux piéton.ne.s aux arrêts et aux feux verts s’il y a lieu.

2. Sois comme trop visible

Le code de la route recommande aux piéton.ne.s d’arborer des vêtements visibles afin de faciliter la vie aux automobilistes. Qu’est-ce qui enrage le plus les automobilistes ? Lorsque la voiture en sens inverse ne «baisse pas ses hautes». Va chercher tes ami.e.s et faites un party de méga lampes de poche dirigées vers les voitures. Dans le pire des cas, ils devraient au moins plisser les yeux.

3. Au lieu de te faire percuter, percute

Prends ta destinée entre tes mains et refuse d’être la victime du système capitaliste voituro-centré. Dévictimise-toi et au lieu de te faire frapper, à la prochaine occasion que tu auras, fais un taureau de toi et fonce dans ce monstrueux Ford F-150 fumant. T’es David contre Goliath, mais ça se peut que ce soit toi qui meures. (Tu as 75% de chances de décès après un impact de 50 km/h et plus, et 30% de chances à 40 km/h. C’est comme jouer au casino !) Au moins, l’autre devra payer une belle amende de 169$ (ça pourra peut-être payer une partie de tes funérailles).

piéton

4. Traverse et filme

Les instigateur.rice.s de ladite pétition auraient filmé leurs tentatives de traverser au passage pour piéton.ne.s sur la rue Sainte-Marguerite, près du pavillon Michel-Sarrasin. Sans succès. Va plus loin qu’eux et traverse quand même. Si on te percute, tu pourras avoir une preuve sur vidéo et peut-être même une identification faciale du conducteur ou de la conductrice !

Si tu veux monter au niveau expert de cette méthode, demande à un.e ami.e de te filmer aussi de loin sur le trottoir, pour pouvoir prendre la plaque d’immatriculation de la voiture coupable. Ou, qui sait, pour pouvoir identifier une personne courtoise qui se sera arrêtée (tu pourras envoyer des petits chocolat Lindt à leur adresse après avoir piraté la base de données de plaques de la police).

5. Prends un otage

Si ta vie de piéton.ne n’a pas de valeur aux yeux des propriétaires de VUS, trouve quelque chose ou quelqu’un qui en aurait. Confisque Julie Snyder, Éric Duhaime, Dany Dubé ou même Stanley Péan, hors de ses heures jazzesques de Radio-Canada. Fais-les traverser devant toi et je te garantis qu’on vous accordera toute la courtoisie du monde.

Sinon, pour le mode intermédiaire, je te propose de dénicher l’écran de télé le plus gros que tu puisses trouver, puis plante-le juste devant le passage pour piétons et allume-le (plusieurs rallonges nécessaires). Plus besoin de se presser pour aller acheter des tournevis au Canadian Tire, quand on peut regarder District 31, les vieux épisodes de Virginie ou la douce voix suave de Charles Tisseyre t’expliquer comment ça marche, la Voie lactée.

Ce sont des blagues, sauf quand elles ne le sont plus

Ces trucs sont humoristiques et extrêmes, et je le répète : ne vous en inspirez pas. Mon but était simplement de sensibiliser les automobilistes de façon démesurée afin qu’on prenne davantage en considération les piéton.ne.s, particulièrement à Trois-Rivières.

En 2017, chaque jour en moyenne, un.e piéton.ne québécois.e était victime d’un accident de la route et un.e par semaine en mourait. Et parmi les régions ayant le plus haut taux de victimes piétonnes par habitant, la Mauricie est 5e au classement. Améliorons nos statistiques. Soyons courtois.es. Évitons des décès.

Pour plus d’informations sur le code de la route concernant les piéton.ne.s et des mesures à prendre, des deux côtés, afin de réduire les chances d’incidents, rendez-vous sur le site de la SAAQ.  

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here