La critique musicale dans ta face : Novembre

0
33
LUITR-2019_A2019.png

Note du pupitre : Nous vous présentons une nouvelle chronique, la critique musicale de Marc Gagné, animateur à CFOU de l’émission « Debout les Hiboux » de 7h30 à 9h30 du mardi au jeudi. Il sait un peu de quoi il parle, côté musique.

CD novembre junior corridor critique musicale
Pochette de l’album Junior de Corridor.

JuniorCorridor

Un album paru le 1er novembre, deux ans après «SUPERMERCADO». Comme on entend beaucoup parler, cet album a été signé par le label Sub Po, un label très reconnu dans le mouvement Grunge (Nirvana). Évidemment, ne prenez pas trop cette nouvelle de l’avant, car oui, c’est cool d’apprendre qu’un groupe entièrement francophone signe avec un label de Seattle, mais prenez aussi la peine de l’écouter. Après un troisième album, Corridor continue de nous faire planer dans la vague Post-Punk d’ambiance psychédélique tout en restant dans la tendance Garage. J’ai beaucoup apprécié écouter cet album, particulièrement la chanson «Domino» qui est l’une de mes préférées avec le long interlude accrocheur étant caractérisé par toutes sortes de sonorités dans un seul riff de basse. Pour l’entièreté de l’album, on repère des sonorités différentes et intéressantes à chaque réécoute. Je le propose à n’importe quel type de mélomane.

chocolat jazz engagé critique musicale
Pochette de l’album Jazz engagé de Chocolat.

Jazz Engagé – Chocolat

5ème album en carrière de Chocolat, encore une fois, réalisé par Emmanuel Éthier (Jimmy Hunt, Corridor, Choses Sauvages). Selon moi, cet album double représente un excellent mélange des sonorités psychédéliques de l’album «Tss Tss» et la structure musicale rock de «Piano Élégant» et du premier EP. On oublie un peu l’album «Rencontrer Looloo», car, cette fois-ci, les paroles de Jimmy Hunt s’entendent mieux comparativement aux deux précédents albums dans lesquels sa voix était camouflée par des effets bourrés de distorsion. Ce qui m’a donné l’impression de réécouter certains classiques de Jimmy Hunt dans un contexte rock n’roll à l’état pur avec quelques fois des touches psychédéliques. Ses textes un peu grivois font un petit retour à quelques endroits comme dans la chanson «Heavy» qui mentionne «Tu vas mettre ta main entre mes cuisses, on n’aura pas d’capote…» ou dans la chanson «Mélanie» qui dit: «j’ai touché ton sexe avec un bâton».

Sinon, la pièce «Devil c’t’a Tout le monde» nous dirige dans un genre plutôt métal à la Black Sabbath et Anthrax amenant une certaine réflexion sur le genre avec: «j’connais pas tant l’métal, mais j’aime bien le vieux Maiden». D’ailleurs, les textes font beaucoup référence à l’industrie du disque et également la vie d’un artiste dans une génération comme celle-ci : «faut le bon concept au bon moment» comme dans la chanson «Être un artiste». C’est un album de 21 chansons qui retire ses sources musicales à travers plusieurs styles musicaux rock vintage des années 70-80.

critique musicale ep3 birmani
Pochette de l’album EP3 de Birmani.

EP3 – Birmani

Pour ce EP, je dirais plutôt BURN-mani, car ils n’ont pas cessé de brûler des lampes d’amplificateurs depuis leur premier EP paru en avril 2018. Ce 3e EP s’est particulièrement concentré sur la création de la longue chanson «Mes démons (me jouent de la crécelle)» avec la collaboration du poète et auteur Gabriel Harvey-Savard. Cette chanson nous fait retourner dans le vieux rock progressif des années 70 à la «Echoes» de Pink Floyd et «Supper’s Ready» de Genesis. Le trio stoner n’a pas cessé de nous surprendre avec des bons riffs à saveur cannabique. Les fans de stoner vont apprécier. Prenez aussi la peine d’écouter «J’entends des voix», leur deuxième pièce, nous garantissant une richesse très fuzzy.

Artistes à surveiller

King Gizzard and the Lizard Wizard

J’avais déjà mentionné lors de mon émission “C’est dans ta face” que King Gizzard and the lizard Wizard est probablement le band le plus remarquable de notre génération. Je ne regrette toujours pas ma parole. Laissez- moi vous expliquer pourquoi : le groupe a été formé en 2010 et jusqu’à aujourd’hui, ils n’ont jamais cessé de créer. Dernièrement, ils avaient sorti Infest the Rats’Nest sorti le 16 août 2019, peu de temps après la sortie de Fishing for Fishies en avril dernier. Les boys touchent à plusieurs genres tout en restant dans la tendance rock. 15 albums en carrière depuis 2010 et chacun d’entre eux est différent. Pour ce qui est du dernier, «Infest the Rats’Nest» se caractérise dans le Trash/Métal. Excellent album d’ailleurs, je le conseille surtout à ceux qui adorent écouter Motörhead ou Mégadeth. Pourquoi ai-je placé cette formation dans les artistes à surveiller ? Parce que j’ai une petite intuition qui me dit qu’ils sont déjà en train de travailler sur d’autres choses. Restez à l’affût.

Mon Doux Saigneur

Depuis leur premier album éponyme, Emerik St-Cyr Labbé a sorti 4 singles dont «Tempérance», «Mythologie», «Horizon» et «Content». Deux d’entre eux ont été faits avec la collaboration de Jesse Mac Cormack. Depuis la sortie du dernier single «Content», nous n’avons toujours aucune nouvelle concernant la date d’un nouvel album. Ses 4 nouveaux titres sont disponibles sur Bandcamp. Des chansons qui méritent d’être entendues SU’REPEAT (pardonnez-moi le terme). C’est encore difficile pour moi de déterminer ce qu’est le son de Mon Doux Saigneur, mais si je n’avais pas le choix de le faire, je dirais Groovy-Folk-Rock avec des mélodies viscérales.

Andy Shauf

Auteur-compositeur de Regina dans la province de Saskatchewan, il est aussi membre de la formation du groupe Foxwarren. Il sort son 4e album «The Neon Skyline» le 24 janvier. Il est possible d’accéder à deux nouvelles pièces dont «Try Again» et «Things I Do». Deux excellentes pièces qui ont toutes les deux un bon groove un peu blues, ce qui est différent à entendre si on le compare à «The Party».

Les Hay Babies

C’est annoncé, les Hay babies devraient sortir un nouvel album bientôt. La date n’est toujours pas annoncée. Leur premier extrait «Joue avec le feu», une version traduite de «Play with Fire» des Rolling Stones, est sorti en début novembre. Une pièce n’étant composée qu’avec des instruments acoustiques. Déjà, cette reprise nous ramène à l’époque de «Mon Homesick Heart», probablement un des albums que j’ai le plus appréciés.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here