La petite ténébreuse: L’Ordre du Temple solaire ⎯ Jusqu’où va l’humain pour ses croyances?

0
5694
bandeau-COOPSCO-final_01
L’Ordre du Temple Solaire, docu-fiction d’Arnaud Sélignac et Bernard Nicolas, diffusé en 2005. Le film restitue ces séances occultes où, sur des extraits d'opéra wagnérien, les adeptes, tous habillés de blanc, se recueillent et attendent la manifestation des esprits de l'au-delà. Photo: Jessica Forde, Capa Drama, 2005
L’Ordre du Temple Solaire, docu-fiction d’Arnaud Sélignac et Bernard Nicolas, diffusé en 2005. Le film restitue ces séances occultes où, sur des extraits d’opéra wagnérien, les adeptes, tous habillés de blanc, se recueillent et attendent la manifestation des esprits de l’au-delà. Photo: Jessica Forde, Capa Drama, 2005

16 décembre 1995. Alors que la plupart des gens s’apprêtent à compléter leurs emplettes de Noël, à St-Pierre de Chérennes, en France, on découvre les cadavres carbonisés, disposés en cercle, de 16 personnes, dont trois enfants de 2, 4 et 6 ans. Ces gens se sont suicidés pour leur secte, l’Ordre du Temple Solaire. Si ce nom vous est familier, c’est que l’OTS a été très actif au Québec dans les années 80 et 90. Des membres haut placés de la secte habitaient les Laurentides.

Qu’est-ce que l’Ordre du Temple Solaire?

Fondé en 1984 par Luc Jouret et Jo Di Mambro, ce groupe ésotérique s’inspire du mouvement des Templiers pour assoir sa doctrine à Genève, en Suisse. Ce groupe fonde ses principes sur le transit, soit le voyage de l’âme vers une autre planète, par le suicide. Par le transit, les membres croyaient être en mesure de se rendre sur Sirius. L’Ordre doit, selon sa mission, rétablir la notion exacte d’autorité et de pouvoir dans le monde. Elle veut affirmer la primauté du spirituel sur le temporel. Elle veut redonner à l’homme la conscience de sa dignité. Elle souhaite aider l’humanité en son passage et participer à l’Assomption de la Terre sur les trois plans, soit ceux du corps, de l’âme et de l’esprit. Elle veut unir les Églises chrétiennes et islamiques et enfin, elle prépare le retour du Christ en gloire solaire. RIEN DE MOINS.

Les suicides collectifs

Peu connu jusqu’en 1994, l’OTS fera les manchettes pour ses séries de suicides collectifs. Le 4 octobre 1994, à Morin Heights, au Québec, quatre membres de la secte s’enlèvent la vie dans des circonstances étranges. Le même jour, 25 décès surviendront en France. Le lendemain, 23 cadavres seront retrouvés en Suisse, à Cheiry. Après une accalmie d’un an, les 16 corps que je mentionnais ci-dessus furent trouvés dans une région montagneuse et isolée de la France. Finalement, à St-Casimir, au Québec, cinq décès seront recensés le 23 mars 1997. Ces suicides seront les derniers reliés directement à l’OTS. Une controverse persiste aujourd’hui, à savoir si tous les suicidés étaient consentants. Il est clair que pour les enfants, la question ne se pose même pas. À deux ans, je ne crois pas qu’on puisse décider si l’on veut mourir ou non pour transiter vers Sirius…

Peu connu jusqu’en 1994, l’OTS fera les manchettes pour ses séries de suicides collectifs. Le 4 octobre 1994, à Morin Heights, au Québec, quatre membres de la secte s’enlèvent la vie dans des circonstances étranges. Le même jour, 25 décès surviendront en France. Le lendemain, 23 cadavres seront retrouvés en Suisse, à Cheiry.

Comment fait-on pour conduire autant de personnes vers la mort ? Tout d’abord, Jo Di Mambro, comme tous les leadeurs de ce monde, est extrêmement charismatique. Il entraine ses fidèles dans un gouffre sans fond, avec lui. Di Mambro se suicidera à Grange-sur-Salvan, lors de la première vague de suicide. Il amène avec lui «l’enfant cosmique» qui doit, selon les croyances, sauver l’humanité. Emmanuelle Di Mambro, née en 1982, aurait été fécondée par conception «théogamique». Lors d’une cérémonie regroupant plusieurs membres de la secte, la femme choisie pour porter l’enfant cosmique reçoit une épée sur le ventre, suivi d’un éclair de lumière. En vrai, la femme choisie, Dominique, est la maitresse de Jo Di Mambro et est enceinte de quelques semaines. Comme quoi, il n’y a qu’une seule façon de faire des bébés…

Les membres de la secte sont souvent des gens fragiles mentalement. Ils sont en quête de spiritualité et cherchent à croire désespérément ce qu’on leur raconte. Ils seront rapidement isolés de leur famille, des non-membres, et dépossédés de leur argent. Mis à part cette fragilité, les adeptes croient en la réincarnation, qui permet d’affirmer que leur esprit peut être dissocié de leur corps. Enfin, un message apocalyptique et l’idée de l’impossibilité d’un salut sur la Terre convaincront, de leur plein gré, plusieurs membres du Temple Solaire. Par contre, beaucoup de journalistes, d’enquêteurs et de proches des victimes croient à la thèse du meurtre.

Si ce nom vous est familier, c’est que l’OTS a été très actif au Québec dans les années 80 et 90. Des membres haut placés de la secte habitaient les Laurentides.

De nos jours

Aujourd’hui, la secte est dissoute et les anciens adeptes, survivants, doivent vivre avec la lourdeur de leurs années passées au sein de l’Ordre du Temple Solaire. Beaucoup sont traumatisés et ne peuvent se pardonner le sort qui fut réservé à leurs amis. Certains sont encore confus et ne savent pas encore si le transit est réel ou non.

Toujours d’actualité, la façon dont les gens se font endoctriner me fascine. Comment peut-on arriver à croire de telles choses et être même prêt à mourir pour ces principes? Comme quoi la nature humaine, en générale, est facilement manipulable et toujours en quête de sens…

Pour en savoir plus : Tout le monde en parlait, Le mystère du Temple solaire, 2013. Disponible en ligne sur radio-canada.ca.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here