La PokéLUITR: Soleil Vert et les raisins de l’érotisme

0
67
PokéLUITR
Sophie Béland et Frédérik Simon.
Crédit photo: Laurence Gaudreault

C’est sous des lumières rouges, une atmosphère fumante et des rythmes trap rap intenses que s’est déroulée la soirée spéciale PokéLUITR, animée par Marc-André Marion-Flamand et Mathieu Plante.

Cette soirée spéciale a vu s’affronter quatre maîtres Pokémon™. Tous des ancien.ne.s de la LUITR, ils répondent aux noms suivants : Ash Stiquonvagagner, Misty Kasumi, Laurent Lambert et Séréna de Kalos. Fonctionnant selon un système de rondes éliminatoires, le match est arbitré par le martial Lieutenant Surge (Francis Dugré-Lampron) et son fidèle acolyte Raichu (Samuel Fortin).

Organisé par Marc-André Marion-Flamand, ce match spécial se déroule depuis maintenant plusieurs années ici à la LUITR. Chaque année, le comité organise un match spécial hors décorum, faisant référence à la culture populaire. C’est le retour de la PokéLUITR, après maintenant cinq ans d’absence. C’est évidemment un match savoureux avant le début de la CUI, ce vendredi à 18h au pavillon Michel-Sarrazin.

Abus des règles

Surge part le bal de son ton désobligeant avec sa première impro intitulée Une bourse électrisante dans lequel ce sont les joueurs tirés des équipes de Ash et de Misty qui s’affronte. C’est ici Bideaux et Hamel qui s’affrontent dans cette histoire de poursuite policière et d’occupation double, les spectateur.ice.s seront ici surpris.es de voir Bideaux nous démontrer ses talents d’acrobate, alors qu’il performe une fabuleuse roulade sur scène. Malgré un débat entre Leduc et Laferrière sur les genres et la façon de couvrir un œuf, c’est l’équipe de Misty qui est éliminée dans cette première partie du match.

C’est ici Bideaux et Hamel qui s’affronte dans cette histoire de poursuite policière et d’occupation double

La deuxième partie voit s’affronter l’équipe de Séréna de Kalos (Drolet, Lecompte et Gamache) contre l’équipe de Laurent Lambert (Béland, Simon et Flamand-Marion). Dès les premiers instants, Séréna utilise le pouvoir spécial de l’un de ses joueurs contre l’arbitre. Elle décide de faire annuler le thème proposé par l’arbitre car clairement «ça va être de la marde». Surge fera payer cher cet affront.

On assiste donc à une impro absurde entre Drolet et Flamand-Marion… Pour Drolet, les gens qu’il prend pour acquis, il «s’en câlisse». Après 2 minutes de serrage de mains, l’improvisation est déclarée comme poche par les compétiteur.trice.s… qui sous la grande colère de l’arbitre, utilisent leurs pouvoirs pour annuler l’improvisation. Suite à la super performance chantée de Lecompte et Simon, l’issue de cette deuxième partie est la fin de l’aventure de Séléna de Kalos.

La sensualité des pépins

PokéLUITR
Noémie Leduc, Frédérick Laferrière et Samuel Bideaux.
Crédit photo: Laurence Gaudreault

La finale se dessine avec un match opposant Ash et Laurent. On assiste à une blind date entre Lecompte et Gaudreault, où on découvre que la fabrication du vin peut être quelque chose de très aphrodisiaque. C’est aussi l’histoire d’un vol, celui de la butt plug de la grand-mère de Béland, qui résultera dans une véritable crise familiale et finalement, Gaudreault qui est chassée du match pour décrochage pour ensuite être ramenée comme par magie… au moment où Surge déclare que c’était la dernière improvisation… une énorme frustration pour le public.

Par la suite, Laurent Lambert doit affronter les deux Pokémons™ légendaires (Maxime Tanguay et Gabriel B. Houde), aidé par son équipe. Malgré d’excellentes performances, dont Laferrière qui nous affirme que «Toutes les personnes qui connaissent le secret de la sauce… finissent dans la sauce!», le match se termine ici par une victoire des Pokémons™ légendaires.

En souvenir du match culte Mew contre Mewtwo, Surge envoie Raichu dans un ultime match contre les Pokémons légendaires. Cette improvisation en abécédaire se solde par la remise du badge à l’équipe des Pokémons™ légendaires.

«Toutes les personnes qui connaissent le secret de la sauce… finissent dans la sauce!»

Après cette soirée rocambolesque, on se retrouve en fin de semaine pour la Coupe universitaire d’improvisation. Ce sera plus d’une trentaine de matchs qui vous seront présentés. En attendant, comme dirait Surge :

«Réclamez votre HM FLASH!»

Lire aussi : La Coupe Universitaire d’improvisation: 6 au 8 mars 2020

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here