La p’tite vite: Fantasmes: le pouvoir de l’imagination

0
1790
bandeau-COOPSCO-final_01

Et si je vous dis que par la simple stimulation de votre pensée, il est possible que vous puissiez atteindre l’orgasme et ce, sans stimulation physique? Bien que tout cela semble «fantasma-gorique», c’est le cas de le dire! Eh oui, il faut croire que nourrir son imaginaire érotique porte ses fruits avec le temps.

L’idée de base consiste à se concentrer sur des fantasmes sexuels et sur des scénarios spécifiques qui peuvent être significatifs pour vous. Cette quête de l’orgasme exige beaucoup de concentration, et bien sûr BEAUCOUP d’imaginaire érotique. La sexualité occupe une place importante dans nos vies actuelles. Il n’en demeure pas moins qu’elle suscite de grands questionnements chez l’humain, le poussant à approfondir ses connaissances à ce sujet. Par ce fait même, qu’entendons-nous par «imaginaire érotique» et «fantasmes sexuels»?

«L’imaginaire érotique»

En chacun de nous, il existe un monde imaginaire érotique qui parsème notre sexualité, et c’est ce qui la rend si unique chez l’être humain. Lorsqu’on examine cet univers intérieur de plus près, nous constatons qu’il est assez difficile d’en faire des études scientifiques, à cause de son caractère éminemment intime, souvent abstrait et parfois même perturbant. L’imaginaire érotique constitue en quelque sorte la faculté que peut avoir l’humain de s’autoérotiser mentalement par la création des fantasmes. Il peut être considéré comme une zone érogène intrapsychique. D’ailleurs, de nombreux auteurs ont souligné l’importance de cet univers fantasmatique dans la vie sexuelle d’une personne, en particulier pour l’excitation, qui jouerait un rôle majeur dans le désir sexuel.

Les mentalisations érotiques serviraient donc de carburant au désir sexuel, et c’est dans cette optique que vient l’importance du lien qui unit la vie sexuelle et la vie affective. À cet effet, il faut comprendre que l’imaginaire érotique n’est jamais bien loin de l’amour et de la passion. Par conséquent, en chacun de nous, il y a une sorte de carte du désir où nait l’essence de l’érotisme. Notre capacité de désirer, d’imaginer et de jouir renvoie à cette habileté que possède un être humain à transformer en libido des expériences et des affects qui ne sont pas en soi de nature purement sexuelle. Ainsi, cet univers érotique peut aider à se laisser aller et à expérimenter mentalement la sexualité, afin que le rapport sexuel ne se dénature pas en une simple performance physique.

En chacun de nous, il existe un monde imaginaire érotique qui parsème notre sexualité, et c’est ce qui la rend si unique pour chacun.

«Les fantasmes sexuels»

Les fantasmes correspondent, en partie, à une perception mentale qui se présente le plus souvent sous une forme imagée, tout en ayant une valeur excitatrice et hédonique. Dans son contenu, les fantasmes résultent de l’imagination créatrice et peuvent être une représentation plus ou moins juste d’une expérience déjà vécue. Eh oui! Qui ne s’est jamais masturbé en s’imaginant dans le feu de l’action de sa dernière relation sexuelle torride avec son partenaire amoureux? Voyons! Parfois, il faut y aller avec les moyens du bord, et il n’y a rien de mal en soi. Aucun interdit ne lui est accessible. Néanmoins, il est également possible que la personne puisse s’imaginer une expérience qu’elle n’a jamais eue dans la réalité. Elle peut donc se projeter dans le futur, ou encore refaçonner le passé de façon à ce que le fantasme sexuel devienne une extrapolation ou une interpolation du réel. Autrement dit, il est fort possible que votre partenaire amoureux se soit imaginé avoir une relation sexuelle avec une personne qui relève de sa fantasmatique érotique, par exemple sa ou son collègue de bureau, et ce, dans un des scénarios les plus originaux qu’il soit.

Les fantasmes sexuels remplissent différentes fonctions aussi importantes les unes que les autres. Tout d’abord, il faut dire qu’ils ont avant tout la fonction d’exciter. En ce sens, ils permettent d’éveiller, maintenir et accroître la stimulation sexuelle. Ils permettraient donc de pimenter la relation sexuelle, ou encore le couple, pour laisser place à des expériences qui vous amèneront au septième ciel. Autrement dit, les fantasmes sexuels jouent un rôle très important pour atteindre un certain niveau de plaisir. Les fantasmes permettraient aussi d’explorer ses désirs sexuels et amoureux pour se connaitre davantage, satisfaire des besoins personnels sans les contraintes du réel, ou encore alimenter la sexualité vécue dans le réel. Ainsi, dans cette optique, les fantasmes érotiques favoriseraient le maintien du couple en éliminant, en partie, l’élément routinier et la banalisation progressive des rapports sexuels conjugaux.

Bon, vous me voyez venir depuis un bon moment, alors allons dans le vif du sujet. Je dois admettre que bien des gens, pour sauvegarder leur soi-disant «système moral» ou tout simplement par inhibition, ne concrétisent qu’une infime proportion de leurs fantasmes érotiques. En réalité, aucun fantasme n’est pervers, et, comme on le dit si bien: «dans l’imaginaire, tout est permis». Rassurez-vous, il n’y a pas de quoi expier son crime sous la contrainte d’une honte imminente. D’ailleurs, fantasmer sur un scénario érotique ne signifie pas pour autant que nous voulons le réaliser. Fantasmer, c’est très sain, aussi longtemps que ça ne devient pas dérangeant ou envahissant. Or, le fantasme relève davantage de la magie et n’a pas à subir les contingences de la réalité.

Laissez-vous donc bercer par cette imagination créatrice hédonique, sans pour autant essayer de la camoufler sous le tapis du salon. Le plaisir est un art qui ne tente que de s’exprimer par la voie créatrice de nos désirs. Sur ce, soyez fantaisiste!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here