L’AGE UQTR exclue du Sommet sur l’enseignement supérieur : Décision controversée du Parti québécois

0
Carol-Ann Rouillard, présidente de l’AGE UQTR. Photo : N. Poulin

Par Nicolas Poulin, journaliste

À la suite de la publication de la liste des associations étudiantes admises au Sommet de l’éducation, l’AGE UQTR a livré son mécontentement face à la décision du Parti québécois (PQ) d’exclure l’association mauricienne.

Le Bureau du Sommet sur l’enseignement supérieur a révélé, quelques jours avant l’événement, la liste des associations et organismes invités. L’AGE UQTR ne figurait pas sur la liste en question, ce qui signifiait que l’Université du Québec à Trois-Rivières ne pouvait être représentée lors du Sommet. «En excluant l’AGE UQTR d’une participation au Sommet, le Parti québécois est fidèle à lui-même, il confirme qu’il lève le nez sur la Mauricie», a affirmé Carol-Ann Rouillard, présidente de l’AGE UQTR. «La Mauricie exclue, c’est Montréal qui décidera une fois de plus pour l’ensemble du Québec. C’est déplorable!»

«Depuis le début de son mandat, le PQ n’a jamais daigné consulter la population d’ici. Qu’on  pense à la minicentrale en Haute-Mauricie, à la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly, maintenant en se délaissant de la voix des étudiantes et étudiants de l’UQTR», a ajouté Mme Rouillard. La présidente de l’AGE UQTR a même indiqué que le PQ semble avoir une dent contre la région mauricienne. «C’est à croire que le Parti québécois en a contre la Mauricie. N’oublions pas la saga entourant la non-nomination d’un ou d’une ministre responsable de la Mauricie.»

«C’est à croire que le Parti québécois en a contre la Mauricie.» – Carol-Ann Rouillard, présidente de l’AGE UQTR

La sélection des associations participantes au Sommet s’est faite par tirage au sort. Mme Rouillard a mentionné que cette méthode pour choisir les associations illustre l’incompétence du Parti québécois en ce qui a trait à la consultation publique : «Le Sommet n’est qu’une grosse séance de relations publiques, a-t-elle souligné. À la question à savoir si l’AGE UQTR boycottera le Sommet, la réponse est simple : c’est le Parti québécois qui nous boycotte!»

Beaucoup d’efforts, mais chou blanc

L’AGE UQTR a travaillé d’arrache pied dans le but de recevoir une invitation au Sommet, mais finalement, cela n’aura pas porté ses fruits. Entre autres, une rencontre avec le ministre Pierre Duchesne était prévue au cours des derniers mois, mais cette réunion est tombée à l’eau. Également, une demande officielle au ministère a été envoyée par l’AGE UQTR, mais celle-ci n’a pas obtenu de réponse. Une demande similaire aux députés Noëlla Champagne et Yves-François Blanchet a été expédiée, mais cette demande est aussi restée sans réponse.

Après plusieurs tentatives infructueuses, l’AGE UQTR a contacté la députée de Trois-Rivières, Danielle St-Amand, et le député Gerry Sklavounos, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’enseignement supérieur, et a obtenu de l’aide leur part. Par ailleurs, la rectrice de l’UQTR, Nadia Ghazzali, a promis de plaider la cause de l’AGE UQTR.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here