Natation: profil d’athlète: Une troisième année qui promet

0
À sa dernière saison avec les Patriotes, le nageur Cédric Campanelli souhaite quitter en faisant bonne impression. Photo: Patriotes
À sa dernière saison avec les Patriotes, le nageur Cédric Campanelli souhaite quitter en faisant bonne impression. Photo: Patriotes

Cédric Campanelli a amorcé sa 3e saison avec l’équipe de natation de l’UQTR d’une brillante façon. Après une excellente première compétition le 10 octobre à McGill, le jeune homme de 22 ans a décroché la 3e position au 200 mètres dos samedi dernier à Trois-Rivières.

Le nageur natif de France, qui a entamé sa dernière session au baccalauréat en administration en septembre, se fixe la barre haute pour sa dernière saison avec la formation trifluvienne et souhaite s’imposer davantage sur le circuit universitaire.

«Je veux vraiment commencer à m’exprimer, que les efforts que je mets dans ce sport commencent à payer en termes de résultats. Même si je suis satisfait de mes deux premières saisons j’aimerais terminer dans le top 3 plus souvent en 2014-2015. D’autant plus que c’est ma dernière année je veux pouvoir dire que je quitte le Québec sur une bonne note.»

Une relation hors pair

Si Campanelli a connu un bon départ, il le doit en grande partie à son entraîneur Charles Labrie avec lequel il mentionne entretenir une très belle relation. Selon lui, Labrie vient combler un manque de stabilité qu’il n’y avait pas auparavant à ce poste.

«Je veux vraiment commencer à m’exprimer, que les efforts que je mets dans ce sport commencent à payer en termes de résultats.» – Cédric Campanelli

«Charles est un excellent entraîneur, il est vraiment aux petits soins avec chaque athlète. Il tient autant que nous à ce que nous obtenions de bons résultats peu importe la compétition et c’est vraiment motivant. Je me fixe des objectifs et je sais qu’il fait tout en son possible pour m’aider à les atteindre.»

Retour aux sources

Cédric Campanelli a commencé la natation en très bas âge. Déjà à 5 ans, il commençait à suivre des cours en France et les compétitions ont commencé à suivre peu de temps après. Ce dernier a participé à plusieurs championnats élite dans son coin de pays sans compter les autres compétitions auxquelles il a pris part.

Pour Campanelli, venir ici était une belle opportunité de pouvoir continuer de pratiquer sa passion en raison des bourses d’études qu’il a obtenues. Au terme de sa 3e saison, le nageur de 22 ans a comme plan de retourner en France et de poursuivre la compétition en y consacrant encore plus de temps.

« À la fin de mon baccalauréat à l’UQTR je retourne en France, dans une formation de natation à Nice. C’est un très bon club et je continuerai à faire les championnats de France et d’autres compétitions internationales. Je veux ralentir les études un petit peu au début pour essayer de me consacrer une année ou deux à fond dans la natation pour quitter mon sport sans regret.»

D’ici là, Campanelli se concentre sur sa saison avec les Patriotes. Ayant réussi ses standards provinciaux lors de la compétition qui était tenue à Trois-Rivières le 25 octobre dernier, il souhaite se qualifier pour le championnat universitaire canadien de natation qui aura lieu en février prochain à Victoria dans l’Ouest canadien. Il pourra alors démontrer qu’il peut rivaliser avec les meilleurs nageurs au pays.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici