Nouveau laboratoire informatique : Un projet de 300 000$

0
Publicité
Sur la photo, on reconnait à l’avant M. Aimé Zayed, chef de la section des arts et directeur des programmes de premier cycle en arts. À l’arrière, on aperçoit M. Sylvain Delisle, vice-recteur aux études de premier cycle et au soutien académique et M. Serge Cantin, directeur du Département de philosophie et des arts. Photo : Terry Charland, Flageol photo

Par Lorry Bergeron, journaliste

Le Département de philosophie et des arts de l’UQTR inaugurait son tout nouveau laboratoire informatique le 14 novembre dernier au pavillon Benjamin-Sulte.

Le montant total du projet s’élève à 300 000$. Le coût s’explique par l’acquisition  d’une vingtaine d’ordinateurs à la fine pointe de la technologie. Les ordinateurs de marque Macintosh sont notamment équipés d’écrans géants et des dernières versions de nombreux logiciels. Le nouveau laboratoire servira principalement aux étudiants inscrits au tout nouveau baccalauréat en arts visuels (anciennement nommé baccalauréat en arts plastiques) avec profil en nouveaux médias, ainsi qu’aux étudiants au certificat en nouveaux médias.

Le projet était en préparation depuis deux ans, mais c’est l’an dernier que le processus a vraiment été enclenché afin que le laboratoire soit prêt pour l’automne 2012. «Au départ, on voulait créer un baccalauréat en nouveaux médias, mais nous nous sommes finalement tournés vers une concentration. Les nouveaux médias permettent de réaliser des arts nouveaux, contemporains», explique Aimé Zayed, chef de la section des arts et directeur des programmes de premier cycle en arts.

L’université a donc conçu deux nouvelles concentrations, soit celle en arts visuels, mais aussi une en nouveaux médias, en plus du certificat. Cela apporte une toute nouvelle grille de cheminement pour les étudiants qui ont ainsi accès à une douzaine de nouveaux cours.

Sylvain Delisle, vice-recteur aux études de premier cycle et au soutien académique, Serge Cantin, directeur du Département de philosophie et des arts ainsi que Aimé Zayed invitaient la population au geste protocolaire d’inauguration. Des visites sur place permettaient aussi de découvrir le travail des étudiants qui utilisent ces nouveaux équipements.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici