Opportunité en or pour l’équipe de cheerleading de l’UQTR: Les Patriotes au spectacle-hommage à Charlebois

0
L'équipe de cheerleading des Patriotes a connu une excellente saison 2015-2016. Photo: Marie-Andrée Lemire
L’équipe de cheerleading des Patriotes a connu une excellente saison 2015-2016. Photo: Marie-Andrée Lemire

L’équipe de cheerleading des Patriotes de l’UQTR a su se faire remarquer durant la saison estivale. L’Amphithéâtre Cogeco présentait un spectacle hommage à Robert Charlebois durant 20 soirs, et les athlètes ont eu l’opportunité d’y présenter deux numéros à chacune des représentations. Ils ont pu également travailler en collaboration avec des acrobates du Cirque du Soleil et ainsi apprendre beaucoup à travers cette expérience unique.

Ce n’est pas tous les jours que des étudiants universitaires peuvent partager la scène avec des acrobates réputés mondialement. Pour des athlètes comme l’équipe de cheerleading de l’UQTR, c’est un beau défi auquel on ne peut pas refuser de participer. «Ça se passe très bien avec eux, mais ils nous sortent de notre zone de confort, puisque le cirque et le cheerleading, c’est très différent. On apprend beaucoup avec eux, mais eux aussi en apprennent un peu plus sur notre sport», selon Paméla Caron, entraineuse de l’équipe. On peut donc dire que les deux parties font bon ménage et savent tirer profit de la situation pour s’instruire davantage.

Le fait d’avoir participé à cet événement d’envergure rajoute une pression supplémentaire en ce début de saison.

Yaël Blanchet Godbout, agent d’information pour le service de l’activité physique et sportive des Patriotes de l’UQTR, racontait au «Nouvelliste» que c’est probablement en raison du rendement de l’équipe et de son excellent niveau sportif qui a donné à l’équipe la chance d’obtenir un tel contrat. Notons que durant la saison 2014-2015, les Patriotes ont obtenu leur meilleur résultat, soit une 3e place au classement cumulatif du RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec) ainsi qu’une deuxième place au championnat provincial.

Seulement une partie de l’équipe a pu participer au projet durant l’été, car cela demandait beaucoup d’investissement de leur part; ce n’est pas tout le monde qui avait le temps de s’y mettre. Comme l’explique madame Caron: «C’est un projet très demandant, on ne peut pas s’investir à 50 %, donc c’était des sacrifices pour certains étudiants à cause de leur emploi d’été ou de leur retour dans leur ville natale». C’est donc 10 filles et 6 garçons qui ont présenté les numéros sur la scène de l’Amphithéâtre durant les mois de juillet et d’août.

En début de nouvelle saison pour l’équipe de cheerleading, le fait d’avoir participé à cet événement d’envergure leur rajoute une pression supplémentaire. En plus de leur permettre d’apprendre davantage sur leur sport, l’expérience leur a permis une reconnaissance de l’équipe dans la région. Cette reconnaissance fait en sorte qu’ils craignent de ne pas respecter les attentes des gens. Une bonne partie de l’équipe en place pour la saison a participé aux spectacles-hommage à Robert Charlebois, et cela est en somme tout un avantage pour eux. Peu d’équipes dans le réseau RSEQ peuvent se vanter d’avoir eu la chance de travailler avec le Cirque du Soleil. Les athlètes vont certainement pouvoir tirer profit d’une opportunité comme celle-là. La saison s’annonce quant à elle très bien. L’équipe compte quelques recrues très prometteuses au sein de l’équipe et espère performer au moins aussi bien que l’an dernier.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here