Profil de joueur: Marie-Laurence Ouellet, une passionnée du ballon rond

0
Marie-Laurence Ouellet vient tout juste d’être nommée sur la première équipe d’étoiles du circuit RSEQ. Photo: Patriotes
Marie-Laurence Ouellet vient tout juste d’être nommée sur la première équipe d’étoiles du circuit RSEQ. Photo: Patriotes

En plus de réaliser un double baccalauréat en mathématiques et enseignement au secondaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Marie-Laurence Ouellet agit également à titre de défenseure centre pour l’équipe de soccer féminine des Patriotes depuis maintenant deux ans.

Lors de la période estivale, la principale intéressée ne chôme pas non plus. En effet, elle est responsable des catégories U9 à U14 féminin pour le Club de soccer de Trois-Rivières (CSTR), et ce, tout en évoluant au niveau Sénior AAA pour la même organisation. Signe de polyvalence, lorsqu’elle porte le maillot blanc et rouge, Marie-Laurence Ouellet occupe un rôle plus offensif, elle qui agit plutôt comme milieu latéral gauche.

«Marie-Laurence possède plusieurs forces, elle est rapide, elle a une excellente vision du jeu ainsi qu’une bonne anticipation. Le fait qu’elle soit très complète nous aide aussi énormément.» – Ghislain Tapsoba, entraîneur-chef des Patriotes

Un retour en Mauricie

Celle qui est originaire de Trois-Rivières a effectué son passage au secondaire à l’Académie les Estacades dans le programme sport-études soccer. C’est au terme de celui-ci que Marie-Laurence a mis le cap vers Québec afin de jouer pour les Élans du Cégep François-Xavier Garneau, une formation pour laquelle elle a disputé trois saisons. «Pour jouer dans le meilleur niveau collégial, je suis allée faire mes études en science de la nature au Cégep F.X. Garneau. Mon choix s’est tourné vers cette école-là, car ça se trouve à être la meilleure équipe au niveau collégial AAA au Canada», expliquait-elle.

Son diplôme d’études collégiales en poche, de nombreuses opportunités lui étaient offertes afin de poursuivre son parcours dans le soccer. C’est finalement le désir de revenir à la maison qui a fait en sorte qu’elle s’est jointe aux Patriotes de l’UQTR. «Comme j’ai fait mes études collégiales à Québec, des universités comme Laval et compagnie étaient assez attirantes, notamment en raison de la renommée. Par contre, j’avais des opportunités pour m’impliquer dans les clubs de la région comme entraîneure et, par le fait même, je revenais dans ma ville natale», mentionnait Marie-Laurence Ouellet.

«C’est toujours plaisant d’avoir une certaine reconnaissance individuelle, malgré le fait que nous soyons dans un sport collectif. Cependant, c’est certain que mes performances individuelles sont influencées par mes coéquipières, car ça reste des performances qui sont collectives.» – Marie-Laurence Ouellet

Une joueuse très utile

Après avoir compilé une fiche de deux victoires, quatre défaites et un verdict nul, la formation féminine de soccer des Patriotes s’est qualifiée pour les quarts de finale. C’est finalement à la suite d’un revers de 6-2 aux mains de l’Université de Montréal que la campagne des Trifluviennes a pris fin.

Marie-Laurence Ouellet a assurément eu son mot à dire dans les succès de son équipe cet hiver. Effectivement, cette dernière a reçu la mention de Patriote féminine de la semaine le 7 mars dernier après sa performance contre l’Université de Sherbrooke. Elle donnait toutefois beaucoup de crédit à ses coéquipières: «C’est toujours plaisant d’avoir une certaine reconnaissance individuelle, malgré le fait que nous soyons dans un sport collectif. Cependant, c’est certain que mes performances individuelles sont influencées par mes coéquipières, car ça reste des performances qui sont collectives», ajoutait-elle. L’athlète-étudiante a également été nommée sur la première équipe d’étoiles du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) au terme de la saison intérieure.

Pour l’entraîneur des Patriotes, Ghislain Tapsoba, il ne fait aucun doute que la Trifluvienne représente un rouage important au sein du groupe: «L’année dernière, Marie-Laurence a été une recrue de qualité pour nous et, cette saison, elle a fait preuve de beaucoup de leadership en travaillant avec les nouvelles joueuses. Marie-Laurence possède plusieurs forces, elle est rapide, elle a une excellente vision du jeu ainsi qu’une bonne anticipation. Le fait qu’elle soit très complète nous aide aussi énormément.»

Marie-Laurence Ouellet possède encore trois saisons d’éligibilité sur le circuit universitaire.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here