S’aérer l’esprit: découvre le Pound!

0
23
122113748_3355139044523331_6316814312961007221_o.png
Marie Plamondon
Crédit image: Sarah Gardner

Tu trouves comme moi que ta session à distance est nettement moins stimulante qu’à l’habitude? Il est difficile de stagner sur sa chaise de bureau à longueur de journée, mais il est possible de bouger et dépasser ses limites… Le Pound est un entraînement qui fait changement.

En quoi consiste le Pound?

Le Pound est un entraînement en groupe sur de la musique pop et rock à l’aide de ripsticks, c’est-à-dire des baguettes de batterie qu’on utilise pour se défouler. Si tu souhaites allier cardio, agilité, force et endurance, cette activité est peut-être faite pour toi. Pour s’assurer d’être à son meilleur pendant une heure, tu dois te laisser guider par le flot des mouvements mariant le yoga et le Pilates. En prime, cet entraînement permet de pratiquer des squats (flexions des jambes) en groupe, et c’est plus motivant que d’aller en faire seulE au gym. On termine la séance par des étirements plus tranquillement pour relaxer nos muscles.

Seulement après un essai, j’ai senti que mon corps avait travaillé et j’étais évidemment très courbaturée le lendemain. Les bienfaits de ce conditionnement physique sont nombreux, car on arrive à travailler plusieurs muscles qu’on a moins l’habitude de bouger. C’est le cas pour les abdominaux, particulièrement sollicités lorsqu’on entreprend des rotations avec le bassin. Sans aucun doute, la combinaison des sauts, de notre corps en extension et le tout en harmonie avec la musique permet de dépenser grandement notre énergie.

Avoir le rythme dans le sang

L’important quand on s’adonne au Pound est de conserver le rythme tout au long de la chanson et de ne pas quitter des yeux les chorégraphes à l’avant. Il suffit d’un faux mouvement ou d’une distraction pour nous faire perdre la cadence. Au fur et à mesure, ça devient plus facile, car notre cerveau arrive à se rappeler des gestes et à savoir comment bien les réaliser selon la chanson. J’apprécie le fait d’avoir intégré ce nouveau sport à ma routine, car le fait d’y aller une fois par semaine me pousse à bouger et être clairement assidue.  

L’avantage du Pound est que ce n’est pas obligatoire d’être en grande forme physique pour l’essayer. D’ailleurs, cette mise en forme peut convenir aux personnes qui ont des blessures mineures parce que les impacts sont moindres pour le corps contrairement à la course à pied.

Cependant, il faut bien maîtriser la technique et s’assurer de faire les bons étirements pour évider de contracter brusquement nos muscles. De mon côté, j’ai me suis convertie au Pound depuis peu et je suis les entraînements au studio Kin-Énergie à Shawinigan. Ce que j’aime le plus de l’entraînement en groupe est l’ambiance exaltante qui se fait sentir pendant la séance. Il ne faut que quelques secondes pour se sentir envahiE par une vague d’énergie contagieuse. C’est réellement stimulant de s’entrainer en grand groupe.

L’entraînement Pound qui allie yoga, Pilates et percussions. Crédit: Mum Fit Wonder

Également, les monitrices sont passionnées et elles nous incitent à donner notre maximum. D’autant plus, c’est agréable de pouvoir pratiquer un sport polyvalent, qu’on peut faire autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Si vous cherchez à bouger davantage, performer et changer des entraînements classiques au gym, ce loisir est intéressant.

Les bienfaits du Pound

Comme la plupart des activités physiques, la pratique du Pound comporte divers avantages pour notre santé physique et mentale. J’insisterais sur le fait qu’en plus d’améliorer notre condition physique, soit en répétant des squats ainsi que des étirements, ça me permet d’éviter de penser à l’école et aux tracas du quotidien auxquels on fait tous et toutes face. À chaque séance, j’ai l’impression de me dépasser toujours plus et j’ai le désir de m’y rendre pour me défouler. C’est tentant d’essayer le Pound avec un ou une amiE et de lâcher son fou en dansant. Étonnamment, on se sent dans la peau d’unE vraiE percussionniste le temps d’un cours!   

S’entraîner en temps de pandémie?

Oui, c’est réaliste! En ces temps de crise, je crois que c’est primordial de conserver un mode de vie actif pour se sentir bien et savoir contrecarrer nos énergies face aux chamboulements constants de notre quotidien. Pour celleux qui hésiteraient, les mesures de distanciation sont respectées et les baguettes sont désinfectées après chaque utilisation.

Pour les futurEs adeptes, nul besoin de beaucoup d’équipement pour pratiquer cette activité. Il vous faut seulement une bonne paire d’espadrilles et sentez-vous bien à l’aise de les enlever au cours de la séance, car certaines personnes se sentent plus stables pieds nus sur le tapis de yoga. Des vêtements légers comme des leggings et un chandail de sport qui respirent sont à privilégier pour s’assurer d’effectuer les mouvements avec aisance. Les baguettes sont fournies et ce sont des baguettes assez solides, donc il ne faut pas avoir peur de frapper fort.

Aucune mauvaise raison de s’inscrire, parce qu’on a la possibilité d’assister au cours à distance, grâce à la plateforme Zoom. Personnellement, je suis plus que saturée des cours en ligne, donc je préfèrerais continuer à l’extérieur, en autant que la température nous le permette. Bien entendu, je n’ai pas encore testé cette alternative, mais je pense que ça joue vraiment sur l’ambiance et que ça doit être moins motivant de bouger seul dans son salon.

NDLR: L’autrice de cette chronique habite à Shawinigan, dans la zone orange au moment de publier ce texte. Elle a donc accès à des cours d’entraînement physique en groupe, contrairement à la ville de Trois-Rivières.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here