Spectacle d’humour de l’AESCA: Un public conquis par Sugar Sammy

0
82
bandeau-COOPSCO-final_01
Sugar Sammy et Stéphane Poirier accompagnés par des membres du comité organisateur de la soirée. Crédit : Érika Carrière

Le 21 mars dernier, l’Association des étudiants.es en sciences comptables et administratives (AESCA) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) présentait son spectacle d’humour de la session d’hiver avec Sugar Sammy en tête d’affiche. La soirée fut un succès, alors que tous les billets ont été vendus!

En première partie, les spectateurs.rices ont apprécié le numéro présenté par Stéphane Poirier. Ce dernier assure les premières parties de Sugar Sammy, aux Québec, depuis 2012. Le public a ensuite accueilli chaleureusement l’humoriste principal sur la scène. Sugar Sammy effectuait son retour sur la scène québécoise, et ce, devant un public universitaire. Pour lui, un public de ce genre se démarque des autres, car il constitue un groupe assez restreint en termes d’âge.

Durant l’heure du spectacle, Sugar Sammy a majoritairement questionné le public afin de blaguer en fonction des réponses. Il a pris le pouls du public et construit le spectacle autour de lui. « J’adore faire ça et c’est une des choses qui me démarque des autres humoristes », a-t-il mentionné. Pour lui, ce type de spectacle est plus engageant pour les spectateurs.rices. « Nous créons ensemble et nous le vivons ensemble ! », a-t-il mentionné par rapport à son engagement envers le public.

J’adore faire ça [interagir avec le public] et c’est une des choses qui me démarque des autres humoristes » – Sugar Sammy.

Cet humoriste originaire de Montréal aime explorer de nouveaux horizons, que ce soit au Québec ou dans sa carrière à l’international « Je ne fais pas de l’humour pour être aimé de l’industrie. Je fais de l’humour pour repousser les limites. »

Sugar Sammy a ainsi renoué avec son public québécois. En effet, il n’avait pas monté sur une scène québécoise depuis 2015. On peut alors se demander à quand son prochain one-man show dans la Belle province. Bien évidemment, le spectacle à l’UQTR constitue pour lui une préparation pour les prochains spectacles. En effet, il nous réserve une surprise dans deux ans, soit en 2021.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here