Victoire des Patriotes 5-1 face aux Gee-Gees : La confiance règne

0
Publicité
Le gardien des Gee-Gees a été passablement occupé tout au long du match. Photo : M. Pronovost

Les Gee-Gees de l’Université d’Ottawa étaient en visite à Trois-Rivières pour la première fois de la saison, le 13 janvier dernier, pour affronter les Patriotes. Au classement, tout juste avant le match, les Gee-Gees talonnaient les Patriotes, avec 4 points qui séparaient les deux équipes.

En début de première période, David Chabot-Maltais a ouvert le pointage en profitant d’une ouverture pour loger la rondelle dans le coin supérieur gauche du filet derrière Aaron Barton, le gardien d’Ottawa. Moins d’une minute plus tard, Félix Petit faisait lui aussi vibrer le cordage des Gee-Gees avec l’aide d’Olivier Ouellet et d’Olivier Hotte. Avec moins de cinq minutes à faire au premier tiers, Olivier Donovan, dont le frère Guillaume évolue pour les adversaires, a marqué le 3e but de Trois-Rivières.

Les Gee-Gees ont fait preuve d’indiscipline et ont tenté de changer l’allure du match en bousculant les joueurs de l’UQTR du mieux qu’ils le pouvaient. Même le gardien Guillaume Nadeau a goûté à la médecine d’Ottawa; à la dernière seconde de jeu, Kyle Ireland d’Ottawa a fait trébucher le cerbère des Patriotes, ce qui lui a valu une pénalité de 2 minutes à cette occasion.

Trois-Rivières a donc débuté la 2e période en avantage numérique, mais n’a pas réussi à capitaliser. Contre toute attente, lors d’une infériorité numérique, alors que seulement 2min30 étaient écoulées à la période, Maxime Lévesque a réussi, d’un angle difficile, à déplacer le gardien des Gee-Gees avec une feinte pour loger le disque au fond du filet. Il s’agissait du premier but marqué en désavantage numérique cette saison par les Patriotes: «On ne prépare pas les gars pour ça, tant mieux quand ça arrive. Lévesque a pris le temps de s’avancer quand il a vu qu’il avait l’occasion, c’est tant mieux», explique l’entraineur-chef Jacques Laporte.

«Les attaquants des Gee-Gees ont collé à la ligne bleue toute la troisième période. Même en faisant ça, ils n’ont pas été capables d’en profiter et d’ouvrir le jeu suffisamment.» – Maxime Robichaud, défenseur des Patriotes

À la 12e  minute de jeu, le manque de discipline n’a fait qu’aggraver le cas des Gee-Gees. Stephen Blunden a été chassé et Jean-Sébastien Breton en a profité pour porter la marque à 5-0.

C’est en début de troisième période qu’Ottawa, par l’entremise d’Alexandre Touchette, a inscrit son seul et unique but de la soirée. Malgré le changement de stratégie à l’attaque par les Gee-Gees qui se sont mis à coller la ligne bleue en zone offensive dans le but d’ouvrir le jeu le plus possible, ceux-ci n’ont pas été en mesure de déjouer le rôle des défenseurs chez les Patriotes. «Les attaquants des Gee-Gees ont collé à la ligne bleue toute la troisième période. Même en faisant ça, ils n’ont pas été capables d’en profiter et d’ouvrir le jeu suffisamment. C’est correct, c’est leur stratégie, il faut faire avec», rapporte le défenseur Maxime Robichaud.

La partie s’est donc terminée par la marque de 5 à 1 en faveur de Trois-Rivières qui continue d’accumuler les victoires et de se construire une confiance nécessaire à l’approche des séries éliminatoires. L’entraîneur des Patriotes s’est dit satisfait de cette attitude : « Les gars réalisent que les choses vont bien, qu’on a de plus en plus confiance en nos moyens. Ça tombe bien à l’approche des prochaines parties.» Les Patriotes seront sur la route pour rencontrer Concordia mercredi le 18 janvier et Ottawa le 22.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici