Aigles de Trois-Rivières: Série en montage russe à Rockland!

0
25
bandeau-COOPSCO-final_01
Lors de cette série, Tyler Ferguson a connu du succès en relève. Crédit: Olivier Croteau.

C’est alors que tout allait pour le mieux chez les Aigles (22-17), après un balayage face aux Champions d’Ottawa, le weekend dernier, que les Oiseaux se rendaient du côté de Rockland pour disputer leur première série du mois de juillet. Si la formation de T.J Stanton a joué la grande majorité de ces matchs de juin à domicile, ce sera tout le contraire en juillet alors que douze de leurs vingt-quatre rencontres seront disputées hors du nid.

Au moment d’amorcer cette série, les Boulders connaissaient des moments difficiles avec seulement deux victoires à leurs dix matchs précédents. Les astres semblaient alignés pour que les visiteurs puissent continuer de progresser au classement.

Mardi, soirée en deux temps

Comme le veut la règlementation de la ligue Can-Am dans le cas de la présentation des programmes doubles, les rencontres duraient seulement sept manches. T.J Stanton avait opté pour Kevin McNorton (5-3, 5.64) afin de défendre le monticule des Aigles, lors du premier départ, alors que la recrue, Cam Lafleur (2-1, 4.56), reçut le mandat d’amorcer le deuxième duel sur la butte.

Durant le premier match, les Aigles semblèrent en plein contrôle et ne tirèrent jamais de l’arrière. La défensive des Boulders se montra généreuse lors de la deuxième manche et les Aigles en profitèrent pour prendre les devants 2 à 0. La quatrième manche fut toute aussi hasardeuse pour la troupe new-yorkaise sur le terrain et nos Oiseaux tirèrent profit de ce manque d’opportunisme adverse pour inscrire deux autres points. Par la suite, en cinquième manche, Juan Kelly inscrivit son premier circuit avec les Aigles, ce qui permit d’inscrire le cinquième point. La rencontre se solda par une victoire des oiseaux par la marque de 5 à 2. McNorton obtint une cinquième victoire à sa fiche cette saison, le sauvetage allant quant à lui au dossier de Garett Mundell (8).

Le second match a beau n’avoir débuté que quelques minutes plus tard sur le même terrain, mais la tendance fut totalement renversée. S’ils avaient dominé outrageusement les Boulders lors du premier duel, ces derniers se moquèrent des Aigles et prirent leur revanche dans ce deuxième affrontement.

Lafleur (2-1, 4.56) y partagea finalement le travail avec les releveurs P.J Browne et Brandon Brosher. Leurs efforts ne parvinrent pas à freiner l’élan offensif des Boulders qui, muet deux heures plus tôt, semblât déchainés cette fois. Leurs frappeurs croisèrent le marbre à neuf reprises contre un seul frappeur, pour les Aigles.  Ce seul point produit par les oiseaux fit l’œuvre de Juan Kelly qui inscrivit son deuxième circuit de la soirée. Trois-Rivières s’inclina donc 9 à 1 et les Boulders profitèrent de ce match pour niveler les chances dans la série.

Comme quoi les jours se suivent et ne se ressemblent pas

Cette fois, c’est Chris Murphy (3-4, 4.88) qui était le lanceur partant des Aigles. Il fit face à Pasquale Mazzoccoli (2-4, 5.60). Au total, Murphy lança cinq manches complètes avant d’être supporté par quatre releveurs (Rossman, Cox, Brosher et Ferguson, respectivement) pour une manche chacun.

Parvenant à inscrire pas moins de dix-sept points dans un gain de 17 à 4, les Aigles en profitèrent aussi pour faire une démonstration concrète de toute la profondeur de leur attaque. David Glaude (4 CS et 1 CC), Peter Sniatynski (4 CS et 1 CC) et Alberth Martinez (4 CS) furent les joueurs qui se démarquèrent davantage dans la très franche victoire des oiseaux. Ne passons tout de même pas sous le silence le brio des lanceurs des Aigles qui limitèrent à quatre le nombre de coups sûrs des Boulders.

Quitter la tête haute

Les Aigles ont conclu leur voyage dans le comté de Rockland avec une victoire de 9 à 6 face aux Boulders.

Le lanceur du mois de juin dans la Ligue Can-Am, Garrett Harris (5-0,2.39), avait le mandat de signer une troisième victoire pour son équipe en territoire new-yorkais. Ce dernier a, encore une fois, très bien fait en retirant six Boulders sur des prises. Cortland Cox, Tyler Ferguson ainsi Garrett Mundell ont bien fait en relève.

La troupe mauricienne a frappé fort, dès l’engagement initial, en marquant quatre points. Notamment grâce au troisième circuit de la série de Juan Kelly. Il ne faut pas passer sous silence le travail du Vénézuélien, Alberth Martinez, qui a livré la marchandise en produisant quatre points.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here