Avant-dernier week-end à domicile de la saison pour les Patriotes: Un début d’année en deux temps

0
Le trio composé de Guillaume Asselin, Pierre-Maxime Poudrier et Pierre-Olivier Morin a connu tout un week-end en amassant pas moins de 13 points. Photo: Benoit Villemure
Le trio composé de Guillaume Asselin, Pierre-Maxime Poudrier et Pierre-Olivier Morin a connu tout un week-end en amassant pas moins de 13 points. Photo: Benoit Villemure

L’année 2016 ne s’est pas entamée de la façon dont les Patriotes avaient espéré durant la période des fêtes. Les hommes de Marc-Étienne Hubert ont été vaincus par la marque de 4-3 face aux Golden-Gaels de l’Université Queen’s devant un peu plus de 500 partisans réunis au Colisée de Trois-Rivières vendredi soir (8 janvier) dernier.

On semblait se diriger vers un match à sens unique dès les premiers instants de la rencontre. Marc-Olivier Mimar et Pierre-Olivier Morin ont tous deux fait scintiller la lumière rouge lors des six premières minutes de la rencontre pour permettre à l’UQTR de retraiter au vestiaire avec une avance de deux buts après vingt minutes de jeu. Le reste du match a toutefois été l’affaire du gardien des Golden-Gaels, Kevin Bailie qui a été intraitable devant la cage des visiteurs. Ce dernier a permis à ses coéquipiers de pouvoir revenir dans la rencontre en deuxième période en créant l’égalité 3-3. Éric Ming a ensuite mis la touche finale au milieu du troisième tiers en marquant le 4e but des Ontariens, qui leur permettait de quitter Trois-Rivières avec les deux points. Même avec plus de 30 chances de marquer et 36 rondelles dirigées au filet, les Trifluviens n’ont pas été en mesure de déstabiliser le meilleur gardien du circuit en 2015-2016. Malgré ce revers, l’entraîneur-chef des Pats semblait satisfait de l’effort de son équipe au terme de la rencontre.

«Nous avons joué un bon match malgré le résultat, on affrontait le meilleur gardien au Canada et il a volé le match. Bailie a une moyenne de buts alloués par match de 1,84. Nous avons marqué trois fois ce qui est très bon mais malheureusement nous avons accordé le but de trop qui nous a coûté le match», mentionnait Hubert sans toutefois jeter le blâme sur son gardien Sébastien Auger qui n’a pas disputé un mauvais match.

Les Pats rebondissent face à UOIT

Les Patriotes recevaient ensuite la visite des Ridgebacks de UOIT, forts d’une victoire de 5-2 face aux Stingers de Concordia vendredi soir, le lendemain après-midi. Les équipiers de Marc-Étienne Hubert ont fait preuve d’opportunisme et de caractère lors de cette partie. Menés par Pierre-Olivier Morin avec deux buts et deux passes, ainsi que Guillaume Asselin avec 4 mentions d’aide, les Pats ont renversé une des équipes les plus imposantes physiquement du circuit au compte de 5-2. Trois-Rivières a perdu les services de l’attaquant Vincent Marcoux, blessé dès le début de la rencontre face aux Ridgebacks. Les locaux ont donc du composer avec des effectifs réduits dès les premiers coups de patin et le pilote de l’équipe donnait beaucoup de crédit à ses joueurs après le match.

Nous avons joué un bon match malgré la défaite, on affrontait le meilleur gardien au Canada et il a volé le match. -Marc-Étienne Hubert

«La situation n’était pas facile pour nous, on venait de perdre Marcoux tôt et on roulait à presque trois trios face à une grosse équipe qui joue très physique. Je lève mon chapeau aux gars ils ont été impeccable durant tout le match», soulignait Hubert.

Les Patriotes prennent donc la direction de l’Ontario cette fin de semaine où ils auront la chance de se reprendre face aux Golden-Gaels du côté de l’Université Queen’s. Trois-Rivières croisera encore une fois le fer face aux Ridgebacks de UOIT lors de ce voyage de deux matchs sur la route le lendemain.

Trois-Rivières a perdu les services de l’attaquant Vincent Marcoux, blessé dès le début de la rencontre face aux Ridgebacks.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here