Boxe ⎯ François Pratte l’emporte par décision unanime: Pratte d’un bout à l’autre

0
Photo: Eye of the Tiger Management
Photo: Eye of the Tiger Management

C’était l’entrée en scène de François Pratte en boxe professionnelle vendredi le 6 novembre dernier. Celui que l’on a baptisé Pratty boy s’est assuré de laisser une belle carte de visite à son premier combat avec une victoire par décision unanime face au Shawiniganais Michael Gargouri.

«C’est un feeling incroyable d’avoir gagné. Avant le combat j’étais assez fébrile, mais lorsque j’ai fait mon entrée sur le ring devant ma famille et mes amis ça m’a motivé plus que jamais. Je n’avais plus qu’une chose en tête : remporter le combat», confiait le principal intéressé très heureux de l’allure du combat.

Une chose est certaine, c’est que Pratte et son personnel d’entraîneurs avaient bien fait leurs devoirs. Ils s’attendaient à voir Gargouri, qui avait de l’expérience au niveau professionnel, leur foncer dessus et être très agressif. On avait même l’impression durant certaines séquences que ce dernier semblait tout simplement se défendre et tenter le coup fatal pour passer le K.O à Pratte, qui lui n’a pas mordu à l’hameçon.

Le Trifluvien a montré dès le début du premier engagement pourquoi les observateurs l’avaient favorisé pour remporter ce duel. Le produit du club de boxe performance a servi une véritable leçon à son adversaire qui peinait à placer ses coups. C’était tout le contraire pour le protégé d’Eye of the Tiger Management qui, notamment en raison de sa vitesse et de sa technique, touchait la cible à tout coup.

«Il fallait que je boxe de façon intelligente en me déplaçant et en initiant mes attaques avec mon jab. Ça été payant puisqu’il avait de la difficulté à m’attaquer pendant que je touchais la cible presqu’à chaque fois.», soulignait le boxeur de 25 ans.

François Pratte a dicté l’allure du combat du début à la fin pour l’emporter par décision unanime face à Michael Gargouri. Photo: Eye of the Tiger Management
François Pratte a dicté l’allure du combat du début à la fin pour l’emporter par décision unanime face à Michael Gargouri. Photo: Eye of the Tiger Management

Il faut rendre à César ce qui appartient à César

Non il n’a pas fait le poids face à Pratte, mais il faut tout de même souligner le courage de Michael Gargouri qui s’est battu jusqu’à la toute fin. Le combattant du club X-Boxe était très amoché durant les derniers rounds en raison d’une coupure à l’arcade sourcilière droite. L’arbitre aurait d’ailleurs dit à Gargouri qu’il était sur le point d’arrêter le combat entre les 3e et 4e rounds, mais ce dernier aurait refusé. Pratte a d’ailleurs salué le courage de son adversaire au terme du combat

«Gargouri est un dur qui encaisse beaucoup, je lui lève mon chapeau ce n’est pas tout le monde qui serait resté debout.».

C’est un feeling incroyable d’avoir gagné. -François Pratte

Prochain objectif : un contrat professionnel

Bien qu’il aurait aimé en finir avant la limite, Pratte se dit très heureux de sa performance et souhaite continuer sur cette lancée. L’étudiant en communication sociale à l’UQTR était supposé remonter dans le ring le 4 décembre à Montréal, mais une coupure suite à un contact avec la tête de son adversaire durant le combat de vendredi ne pourra pas lui permettre de le faire. On pourrait toutefois le revoir prochainement puisque le clan du boxeur natif de Trois-Rivières est en discussion avec le promoteur d’Eye of the Tiger Management, Camille Estephan, pour un premier contrat professionnel.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here