Cross-Country : Rébellion des Patriotes sur les Plaines d’Abraham

0
79
LUITR-2019_A2019.png
Lisanne Guérin aura fait honneur à l’UQTR avec une performance très impressionnante qui lui aura permis d’obtenir la sixième place du classement général chez les filles. Crédit photo : Pénéloppe Goudreault.

Le 13 septembre 1759, c’est sur les Plaines d’Abraham que les Anglais de Wolfe et les Français de Montcalm se sont disputés la victoire d’une bataille historique. En 1839, ce fut aux abords de la rivière Richelieu que les Patriotes se rebellaient. Comme quoi les siècles se suivent et ne se ressemblent pas, samedi dernier, le 26 octobre 2019, c’était au tour d’autres Patriotes, les nôtres, de se rebeller sur les Plaines d’Abraham. Leurs motivations étaient différentes de celles de l’époque également. Nos Patriotes étaient assoiffé.e.s de kilomètres et affamé.e.s de succès. En ce sens, les championnats provinciaux arrivaient à point pour eux. Notre formation universitaire de cross-country s’était ardemment entraînée pour ce grand rendez-vous. Retour sur une guerre que nos coureur.se.s auront fait durer plus de 15 minutes, celle-là.

Les championnats provinciaux du RSEQ

Chaque année, ils sont disputés lors du mois d’octobre. Il s’agit de la dernière course officielle au calendrier des coureur.se.s. L’entraîneur de la formation, François Trudeau, avait qualifié cette ultime compétition de séries éliminatoires des Patriotes, en cross-country. Toute la saison durant, l’équipe a tenté de progresser afin d’arriver avec le meilleur bagage possible à ces championnats provinciaux. L’enjeu y est grand, les coureurs.se.s et les équipes présentant les meilleurs temps (collectivement et individuellement) peuvent s’y récolter leur billet pour les championnats canadiens, qui eux, seront disputés au début du mois de novembre à Kingston, en Ontario.

Nos Patriotes font une bonne figure générale…

Samedi, donc, à l’occasion de ces championnats, nos coureurs parcouraient dix kilomètres, soit deux kilomètres de plus que nos coureuses qui elles, en parcouraient huit.

D’abord, chez les garçons, Nicolas Gilbert a conclu sa distance en 33:33, ce qui lui a valu la douzième place au classement général. Félix Plourde-Couture (34:03 et 16ième), Jérémy Courschene (35:03 et 26ième), Matisse Brizzard (35:41 et 35ième) et Tommy Ricard (36:27 et 46ième) ont complété le quintette trifluvien octroyant des points de classement au collectif. À ce chapitre, nos coureurs ont pris le quatrième rang avec un total de 114 points derrière l’Université Laval, l’Université de Sherbrooke et l’Université de Montréal, respectivement.

Puis, pour ce qui est de nos coureuses, Lisanne Guérin a conclu son huit kilomètres en seulement 30:23, ce qui lui a valu la sixième place du classement général. L’entraîneur Jean Lemoyne a, par ailleurs, qualifié cette performance d’historique au sein du programme d’excellence des Patriotes. Christine Perreault, pour sa part, aura franchi la ligne d’arrivée une minute et seize secondes plus tard (31:39) et elle s’est classée au quatorzième rang de ce même classement. Laurianne Benoit (32:48 et 26ième), Jennifer Honicke (34:12 et 44ième) ainsi que Stéphanie Meunier (35:30 et 54ième) ont, elles aussi, inscrit l’UQTR au classement par équipes. Tout comme leur homologue masculin, la formation féminine a réussi à se classer au quatrième rang du classement collectif.

Certain.e.s d’entre eux marquent l’histoire à la Louis-Joseph Papineau…

Les critères pour obtenir un billet pour les championnats canadiens sont clairs, nets et précis. Avant même d’amorcer leur saison respective, chaque athlète sait ce qu’il devra offrir comme résultat pour espérer y participer. Au niveau individuel, les coureur.se.s doivent se classer parmi les vingt meneur.se.s. Au niveau collectif, les trois universités ayant obtenu le plus de points (via son équipe masculine, puis féminine) obtiennent automatiquement leur place aux championnats canadiens.

Ainsi donc, pour nos Patriotes, deux coureurs (Nicolas Gilbert, Félix Plourde-Couture) prendront le départ à Kingston, le 9 novembre prochain. La formation des Patriotes pourra aussi compter sur la présence de deux coureuses (Lisanne Guérin, Christine Perreault). Au total, ce seront donc quatre athlètes qui représenteront notre institution chez les Ontariens. Malheureusement, aucune de nos deux formations ne s’est taillé une place collectivement, n’étant passée qu’à une petite position au classement d’y parvenir.

Quand le général est satisfait de son armée…

Suite à cette compétition de haute importance, l’entraîneur François Trudeau s’est dit satisfait des résultats de son équipe. Il a d’abord, lui aussi, parlé de l’impressionnante performance de Lisanne Guérin : « Lisanne a très bien fait, c’est un retour en force pour elle depuis les deux dernières années». Au-delà des résultats, l’entraîneur a mis l’accent sur la progression de l’équipe, tout en mettant de l’avant le fait qu’il restera des choses à peaufiner dans les campagnes futures : « C’est satisfaisant de voir des recrues comme Jérémy (Courschene) qui s’imposent rapidement. Certain.e.s athlètes, comme Félix (Plourde-Couture) ou Laurianne (Benoit) prennent de plus en plus de place. D’autres athlètes progressent très rapidement, c’est très encourageant »

« Il s’agit du nerf de la guerre du sport universitaire ».

François Trudeau, au sujet du recrutement

Aussi, François Trudeau a mentionné qu’une attention particulière sera mise sur le recrutement dans les prochains mois puisque, comme il le mentionne : « Il s’agit du nerf de la guerre du sport universitaire ».

En terminant, ne reste plus qu’à souhaiter la meilleure des performances aux quatre athlètes qui performeront à Kingston et à féliciter toute l’équipe pour l’excellente saison qu’elle aura connue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here