Guillaume Asselin au camp des recrues du canadien de Montréal: Un Patriote avec le CH

0
L’attaquant des Patriotes de l’UQTR a été retranché du camp des recrues le mardi 20 septembre. Photo: Patriotes
L’attaquant des Patriotes de l’UQTR a été retranché du camp des recrues le mardi 20 septembre. Photo: Patriotes

Guillaume Asselin, attaquant pour l’équipe de hockey des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières, a pris part au camp des recrues des Canadiens de Montréal. Le jeune joueur a finalement été réaffecté à son équipe universitaire une journée avant la fin du camp.

Le camp

Après  avoir dominé la saison dernière durant laquelle il a récolté 27 buts et 47 points en 28 matchs, l’étudiant au baccalauréat en administration des affaires avait été déclaré le meilleur joueur universitaire au pays. C’est donc sans surprise qu’il s’était fait remarqué par les recruteurs.

C’est suite au retrait du Slovaque Martin Reway que Guillaume Asselin avait été appelé à faire part du camp des recrues. L’attaquant était dans un cours de comptabilité lorsqu’il a reçu la nouvelle.

Au début du camp, le jeune homme se disait être nerveux. Heureusement, l’attaquant de 24 ans a bien été conseillé par deux de ses amis qui évoluent dans la ligue nationale. Il s’agissait de Charles Simard-Hudon des Canadiens de Montréal et de Jonathan Audy-Marchessault des Panthers de la Floride.

Dès son arrivée, l’attaquant au caractère offensif a appris qu’il revêtirait le chandail des Canadiens de Montréal afin d’affronter les Maple Leafs de Toronto dans le cadre du tournoi des recrues. Le jeune homme se disait très ému par les circonstances.

Lors de son séjour au camp, le numéro 83 des Patriotes a joué contre les Maple Leafs de Toronto ainsi que les Sénateurs d’Ottawa. Durant la rencontre avec l’équipe d’Ottawa, Asselin a pu enregistrer six tirs au filet. Cependant, les deux parties se sont terminées en défaites. Bien que Guillaume n’ait marqué aucun but, il estime avoir bien joué et qu’il est fier de sa performance.

L’attaquant garde espoir d’avoir une autre chance chez les professionnels.

Suite aux deux affrontements, Guillaume Asselin, en compagnie de 10 autres joueurs, a été réaffecté à son équipe universitaire une journée seulement avant la fin du camp. L’attaquant affirme qu’il quitte le camp sans aucun regret.

Le camp des recrues s’est terminé le 21 septembre dernier avec un entrainement sur glace au Complexe sportif de Brossard. Seulement 16 joueurs sur les 27 joueurs initiaux ont participé à cet entrainement.

Ce n’est pas la fin

Le séjour au camp de Guillaume Asselin lui a permis de voir qu’il pouvait bien jouer dans un milieu où le calibre est très élevé. Cependant, il reconnait qu’il devra améliorer certains aspects s’il envisage une carrière dans la ligue nationale. «Je pourrais jouer dès maintenant. Mais pour être bon et avoir un impact, je devrai améliorer l’explosion de mon patin», a-t-il déclaré. Cependant, l’attaquant garde espoir d’avoir une autre chance chez les professionnels.

Un parcours hors du commun

Le joueur de 24 ans n’a pas eu un parcours typique. En effet, il est rare que des joueurs du milieu universitaire soient invités à prendre part à un camp des recrues. Avant son parcours avec les Patriotes, le jeune homme originaire de Québec avait complété trois saisons avec les Saguenéens de Chicoutimi. Il avait ensuite fait un bref passage dans la Ligue de hockey de la Côte Est au sein des Road Warriors de Greenville pour ensuite venir s’installer à Trois-Rivières.

«C’est exceptionnel d’avoir un joueur qui est déjà ici et qu’il soit invité à un camp des recrues.  Ça prouve que le développement universitaire est bon puisqu’ils ne sont pas déjà prêts lorsqu’ils sortent du junior», a déclaré Pierre Clermont, coordonnateur des sports l’UQTR.

Guillaume Asselin est maintenant de retour au sein des Patriotes de l’UQTR. Gonflé à bloc, il affirme qu’il veut faire mieux que l’an dernier. Voilà ce qui nous promet une saison des Patriotes intense.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here