Hockey ⎯ Coupe université 2016: Un scénario inespéré à Halifax

0
Les Patriotes ont été surpris 3-2 par les Huskies de St-Mary’s lors de leur premier match au championnat canadien. Photo: Benoit Villemure
Les Patriotes ont été surpris 3-2 par les Huskies de St-Mary’s lors de leur premier match au championnat canadien. Photo: Benoit Villemure

Les Patriotes sont arrivés au championnat canadien par la grande porte eux qui étaient établis favoris pour remporter la Coupe Université 2016. Malheureusement pour les Trifluviens, les choses ne se sont pas passées comme prévues. Les hommes de Marc-Étienne Hubert ont été surpris 3-2 par les Huskies de St-Mary’s dès leur premier match. Un scénario que peu de gens avaient prédit, qui a mis fin à abruptement à la saison de rêve de l’UQTR.

Après un bon début de rencontre des deux équipes, ce sont les Huskies qui ont ouvert la marque en milieu de première période. Anthony Repaci a redirigé le tir-passe de Stephen Macaulay derrière Sébastien Auger, qui n’y pouvait absolument rien. Malgré un jeu défensif impeccable de la part de St-Mary’s qui donnait peu d’occasions de marquer aux Patriotes, les champions de la ligue de l’Ontario ont répliqué lors du deuxième engagement grâce à un but de Jérémy Beaudry en avantage numérique.

«Dans le vestiaire après le match, j’ai rendu hommage à mes joueurs. Cette équipe a accompli tellement de choses, a établi des records sur la patinoire mais aussi sur l’aspect académique.» –Marc-Étienne Hubert

La troisième période ne s’est toutefois pas déroulée comme Trois-Rivières l’avait prévu. Après le deuxième filet de la rencontre de Repaci, Ben Duffy a profité d’un rare rebond juteux accordé par Sébastien Auger pour faire 3-1 Huskies avec un peu plus de 6 minutes à faire au cadran. Guillaume Asselin est parvenu à réduire l’écart avec 45 secondes à jouer alors que les Patriotes évoluaient à 6 contre 5, mais ce ne fût pas suffisant. La troupe de Marc-Étienne Hubert a donc vu son aventure incroyable se terminer plus tôt que prévu en se faisant montrer la porte de sortie au premier tour. Malgré tout, l’entraîneur des Pats tenait a félicité ses joueurs pour le travail remarquable qu’ils ont accompli cette saison.

«Bien sûr que l’entraîneur que je suis a été déçu de notre façon de jouer au dernier engagement, mais dans le vestiaire après le match j’ai rendu hommage à mes joueurs. Cette équipe a accompli tellement de choses, a établi des records sur la patinoire mais aussi sur l’aspect académique. Le plus beau dans tout ça, je dirige une jeune équipe, nous ne perdons que deux joueurs l’année prochaine», mentionnait Hubert lors d’une entrevue d’après-match.

Effectivement, les Patriotes auront la chance de se reprendre l’an prochain puisque seuls Marc-Olivier Mimar et Anthony Verret ne s’aligneront plus avec l’équipe à l’automne. On peut donc s’attendre à ce que les Trifluviens soient tout aussi dominants en 2016-2017.

Les Varsity Reds champions!

Même s’ils ont été surpris en finale de la ligue des Maritimes par les X-Men de l’Université St-Francis-Xavier, ce sont les Varity Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick qui sont sortis vainqueurs de ce championnat canadien. Ironiquement, ces derniers l’ont emporté 3-1 lors de la finale face à ces mêmes X-men. C’est l’Université St-Mary’s qui a remporté la bataille des Huskies en disposant de l’Université de la Saskatchewan 5-2 pour ainsi compléter le podium.

Un tournoi difficile pour l’Ontario

La ligue de l’Ontario aurait certainement aimé être mieux représentée lors de cette édition de la Coupe Université. Les trois formations qui la représentaient; soit les Patriotes, les Mustangs de Western et les Ravens de Carleton, ont baissé pavillon lors de leur premier affrontement de la compétition. De quoi faire sourire les experts qui affirment que le calibre du circuit ontarien est moins élevé que ce que l’on retrouve dans l’Ouest canadien et dans les Maritimes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here