Les Patriotes s’effondrent face aux Ravens: Les célébrations sont de courte durée

0
Une mise au jeu officielle pour marquer le match. Photo: Patriotes
Une mise au jeu officielle pour marquer le match. Photo: Patriotes

Les Patriotes étaient de retour au Colisée ce vendredi 14 octobre, face aux Ravens de l’Université Carleton. Après leur victoire de 7-2 face aux Gee-Gees d’Ottawa, le défi semblait plus grand face aux Ravens de l’Université Carleton, l’une des meilleures équipes de la division Est.

Malgré un bon début de match des Pats, ces derniers ont vu les Ravens prendre les devants à 12:58 sur un but de Corey Durocher, assisté par Owen Werthner, et par un ancien Rempart de Québec, Michael McNamee.

Quelques instants plus tard, les locaux ont vu l’attaquant vétéran Hayden Hulton donner une priorité de deux buts à leur adversaire. Hulton a décoché un vif tir des poignets directement après que la mise au jeu a été remportée. Son but est assisté par une recrue des Ravens, Travis Douglas.

Les quelque 700 partisans au match ont eu droit à une deuxième période physique et intense, avec plusieurs escarmouches après les coups de sifflet. Malheureusement pour eux, ils n’ont pas eu la chance de voir les Patriotes s’inscrire au pointage. Les locaux ont bourdonné à plusieurs occasions en territoire offensif, mais le gardien de Carleton, François Brassard, a été intraitable. Après 40 minutes de jeu, c’est toujours 2-0 pour Carleton.

Les hommes de Marc-Étienne Hubert n’ont malheureusement pas connu le début de troisième période qu’ils auraient souhaité. Les visiteurs patinaient plus vite qu’eux, frappaient plus, et bourdonnaient en zone offensive beaucoup plus longtemps que leurs adversaires. À 11:40, lors d’une supériorité numérique à cinq contre trois, McNamee récolte son deuxième point de la rencontre. Le but de McNamee s’est effectué grâce à l’aide de Ryan Van Stralen et de Brent Norris, pour donner une avance de trois buts aux Ravens.

Moins de deux minutes plus tard, Adam Chapman chasse le gardien des Patriotes, Alexandre Bélanger, de la rencontre. L’entraîneur-chef des Pats envoie dans la mêlée le gardien Charles-Étienne Martin, dans l’espoir de renverser la vapeur, et d’envoyer un message clair à ses joueurs.

«Nous sommes sortis forts dans les 10 premières minutes du match. La différence ce soir s’est faite dans le filet. Le gardien de l’autre côté a multiplié les arrêts clés.» Marc-Étienne Hubert

Alors qu’il reste moins de 4 minutes à la rencontre, le capitaine de l’équipe trifluvienne, Martin Lefebvre, brise les espoirs du gardien de Carleton de récolter un jeu blanc. Le but de Lefebvre, sur un puissant tir frappé, est assisté de Marc-Olivier Mimar et de Tommy Giroux. Il s’agissait du premier but de la saison du numéro 40.

Malheureusement, c’était trop peu trop tard, puisque les Ravens inscrivent leur but dans un filet désert. Le but est crédité à Curtis Meighan, qui scelle l’issue du match.

L’entraîneur-chef des Patriotes, Marc-Étienne Hubert, était satisfait dans l’ensemble de la performance de ses joueurs.

«Nous sommes sortis forts dans les 10 premières minutes du match. La différence ce soir s’est faite dans le filet. Le gardien de l’autre côté a multiplié les arrêts clés. […] Carleton est l’un des meilleurs programmes au Canada. Je suis content de l’effort de nos joueurs. On a été chercher plus de chances de marquer que l’adversaire. Les gars ont livré la marchandise à ce niveau-là.»

Questionné pour savoir pourquoi son équipe n’avait inscrit qu’un seul but ce soir, comparé aux sept buts du dernier match, l’entraîneur des Pats a affirmé que «le gardien de l’autre côté a tout simplement été dominant.»

«On récupère des blessés tranquillement. Et nous avons aussi manqué d’opportunisme», mentionne-t-il.

Les patriotes ont dirigé 12 rondelles au filet en première période, 11 en deuxième période, et 14 en troisième, pour un total de 37. Les Ravens ont lancé 16 fois en première période, quatre fois seulement en deuxième, et neuf fois en troisième, pour un total de 26. Le gardien Alexandre Bélanger est crédité de la défaite.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here