Patriotes Hockey : La France, la coupe Queen et les standards d’excellence

0
64
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
L’édition complète 2019-2020 des Patriotes de l’UQTR. Crédit : Antoine Gervais

C’est vendredi en début d’après-midi que les Patriotes ont décidé de lancer leur campagne 2019-2020 devant les membres des médias, les partenaires et quelques invités dignes de renom. L’optimisme et la confiance se ressentaient jusque dans le souffle du vent qui décoiffait les intervenants devant le Colisée de Trois-Rivières. L’atmosphère était à son paroxysme alors que l’équipe ira, sous peu, en France où elle disputera la Summer Cup (une forme de tournoi à quatre équipes) en guise de préparation.

Parmi les intervenants qui se sont succédé devant les médias, Daniel MacMahon, le recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), a été le premier à briser la glace. La tête dirigeante de l’Université en a profité pour souhaiter une excellente saison aux joueurs et un bon séjour dans «Les Europes». Il a ajouté qu’il avait confiance en l’édition 2019-2020 des Patriotes pour vivre d’excellents moments, lui qui a déjà son abonnement en poche. Il a assuré que son équipe et lui travailleront fort pour que les Patriotes performent et se distinguent des autres programmes universitaires de hockey.

L’implication de l’UQTR

Par la suite, Isabelle Lavergne, directrice du Centre de l’activité physique et sportive (CAPS) de l’UQTR a pris la relève pour vanter l’excellence du programme des Patriotes et toute l’importance qui est mise, année après année, pour maximiser l’expérience de chaque Patriote, autant au hockey sur glace que dans les autres disciplines. Le programme, comme elle l’a mentionné, compte, en ses rangs, des intervenants professionnels pour soutenir chaque athlète sur les plans personnel et collectif. Elle a terminé par glisser un mot sur l’expérience que peuvent vivre les joueurs en Europe, lors de la Summer Cup. Selon elle, cet événement est l’expérience ultime pour favoriser la cohésion au sein de l’équipe. Il s’agit aussi, selon madame Lavergne, d’une expérience fort enrichissante pour l’individu, au-delà même du joueur de hockey.

L’alignement de cette année compte neuf joueurs ayant déjà été capitaines.

Le troisième intervenant a été Marc-Étienne Hubert, l’entraîneur-chef. Ce dernier entamera officiellement, le 14 septembre prochain, à l’occasion du match d’ouverture de l’équipe, sa sixième saison derrière le banc de la formation universitaire trifluvienne. Marc-Étienne Hubert a mis rapidement l’accent sur les standards d’excellence du programme, qui doivent être bonifiés. Il a parlé ensuite de la formation qu’il dirigera et a mis l’accent sur le leadership. Selon Hubert, il s’agira de l’une des plus grandes forces du groupe qui comptera, cette saison, pas moins de neuf joueurs qui ont déjà porté le «C» du capitaine pour une formation junior ou une autre. Les ambitions de l’entraîneur sont grandes. Remporter la onzième coupe Queen de l’histoire de l’équipe, revenir aux championnats nationaux par la grande porte et s’assurer de l’avantage de la glace en séries ne sont que quelques-unes de celles-ci.

Une année remplie d’ambitions

Par la suite, Hubert annonça quels joueurs porteront des lettres sur leur chandail cette année. Si Loick Léveillé et Christophe Boivin se verront tous deux recevoir un chandail cousu d’un «A» supplémentaire, c’est Guillaume Beaudoin qui aura la chance de se voir octroyer le fameux «C». Ce dernier avait tenu les mêmes fonctions avec l’Armada de Blanville-Boisbriand de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en 2016-2017.

«Ça va patiner !» – Guillaume Beaudoin

Le tout nouveau capitaine de l’équipe a été le dernier à s’adresser aux gens sur place. L’aisance avec laquelle Beaudoin s’adressait à ses auditeurs fit l’unanimité. Il a livré un excellent témoignage dans lequel il a remercié les Patriotes de lui témoigner une telle confiance. Il a mentionné qu’il était très fier et qu’il s’engagerait, tout au long de la campagne, de s’assurer que chaque joueur de l’équipe soit sur la même longueur d’onde. Il a promis aussi que les gens qui se présenteront au Colisée en début de saison seront surpris puisque «Ça va patiner !» Il a terminé par inviter tout le monde à venir encourager la formation tout au long de la campagne. «On a besoin de vous», a-t-il conclu.

C’est avec beaucoup d’aisance que Guillaume Beaudoin s’est adressé aux médias. Crédit : Antoine Gervais

La conférence a pris fin et les joueurs ont embarqué dans l’autobus. Cet autobus va-t-il rouler jusqu’à tard cette année ? À voir…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here