Patriotes – Hockey : Un «retour sur terre»

0
98
LUITR-2019_A2019.png
Le gardien recru Mathieu Bellemare a vécu son premier départ au Colisée de Trois-Rivières, à l’occasion de la visite des Stingers de Concordia. Crédit photo : Patriotes de l’UQTR

Mercredi après-midi, alors que les joueurs des Patriotes se préparaient pour le match qu’ils disputeraient en soirée, plusieurs étudiant.e.s prenaient part aux festivités d’avant-match sur le campus de l’UQTR. Après avoir pris du bon temps et fraternisé entre eux au bar universitaire La Chasse-Galerie, les étudiant.e.s pouvaient  embarquer dans l’une ou l’autre des navettes qui faisaient l’aller-retour entre l’université et le colisée, domicile des Patriotes.

Il s’agissait donc de la première édition des mercredis étudiants. Forts d’une raclée de 7-1 face aux Redmens de McGill samedi dernier, les Patriotes comptaient en mettre plein la vue aux jeunes et moins jeunes partisan.e.s présent.e.s au colisée de Trois-Rivières. Pour ce faire, ils devaient se frotter aux Stingers de Concordia.

Une dernière partie préparatoire

La troupe de Marc-Étienne Hubert pouvait, cette fois, compter sur la recrue Mathieu Bellemare, qui avait été parfait au troisième tiers samedi dernier, pour défendre leur filet. C’est Alexandre Bélanger qui agissait comme second, Sébastien Auger ne prenant pas part à la rencontre, blessé. À ce sujet, l’entraîneur a voulu se faire rassurant quant à l’état de santé de son gardien étoile : «Nous l’avons laissé de côté par mesure préventive».

Tout le long du match, Stingers et Patriotes se donnaient la réplique, que ce soit au niveau des buts, des chances de marquer, des tirs ou de l’échec avant. Les partisan.e.s sur place avaient de quoi se mettre sous la dent. Si les Redmens avaient été une proie facile samedi dernier, les Stingers étaient loin d’avoir le même état d’esprit. Après vingt minutes de jeu, les visiteurs dominaient 2-1 au tableau d’affichage. La bougie d’allumage du match précédent, Julien Tessier, a été l’unique marqueur de la première période pour les Patriotes.

«Ce match-là était beaucoup plus représentatif du calibre habituel de notre circuit que celui de samedi dernier.»

-MARC-ÉTIENNE HUBERT, À PROPOS DU CALIBRRE DU CIRCUIT UNIVERSITAIRE

Le second engagement a suivi la même logique. Les équipes se sont encore disputées du hockey très relevé. Les Patriotes s’y sont inscrits deux fois au tableau d’affichage par l’entremise de Jordan Martel et de William Leblanc respectivement. C’est donc après avoir vu les locaux prendre les devants que les Stingers ont créé l’égalité en toute fin de période, profitant de l’indiscipline trifluvienne, en avantage numérique. Les deux équipes étaient donc de retour à la case départ (3-3) pour amorcer la troisième période.

Celle-ci aura été l’affaire d’un seul but. À 4 minutes et 35 secondes, Mathieu Bellemare a cédé devant Murphy qui a inscrit le but brisant l’égalité. La suite de la période a été une histoire de manque d’opportunisme pour les Patriotes, comme le spécifie l’entraîneur-chef, Marc-Étienne Hubert : «En fin de période, alors que nous profitions d’un 5 contre 3, nous n’avons pas été en mesure de concrétiser, c’est ce qui nous a fait mal». 

C’est donc par la marque de 4-3 que les Patriotes se sont inclinés mercredi soir. Mathieu Bellemare a arrêté 35 des 39 lancers dirigés vers lui. Si le nombre de lancers encaissés par les Patriotes peut sembler relativement élevé, le pilote de la formation ne s’en fait pas avec cela : «Je crois qu’il ne faut pas regarder les statistiques comme ça, les Stingers lancent de partout. Si l’on se compare à eux au niveau des chances de marquer, par exemple, elles sont équivalentes». 

Une leçon à retenir

L’entraîneur-chef ne semblait pas très affecté par la défaite à la fin de la partie. Il faut dire qu’il ne s’agit toujours que de matchs préparatoires. Marc-Étienne Hubert parvenait même à tirer des éléments positifs de la rencontre. Par exemple, il a qualifié la rencontre de «retour sur terre» pour sa très jeune équipe comptant son lot de recrues qui, selon lui, était encore dans les vapes de leur victoire sans équivoque de samedi dernier : «Ce match-là était beaucoup plus représentatif du calibre habituel de notre circuit que celui de samedi dernier. Les gars se sont rendu compte que s’ils veulent connaître du succès, ils devront trimer dur».

«Les gars se sont rendu compte que s’ils veulent connaître du succès, ils devront trimer dur.»

-MARC-ÉTIENNE HUBERT, ENTRAÎNEUR CHEF

Malgré tout, Hubert a aussi voulu rendre crédit à l’ensemble de sa formation. Selon lui, les Patriotes, même s’ils ont fait leur lot d’erreurs, ont connu un match «honnête». Il spécifie que le match aurait pu tourner d’un côté comme de l’autre.

Les Patriotes concluront leur préparation en vue de la saison régulière qui débutera le mercredi 2 octobre prochain. Pour l’occasion, les Ravens de Carleton seront les visiteurs au Colisée de Trois-Rivières. Il s’agira, pour l’occasion, d’un autre «mercredi étudiant». Vous y êtes tous.te.s convié.e.s!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here