Plein potentiel : L’importance du contexte pour optimiser sa performance

0
36
bandeau-COOPSCO-final_01
Crédit photo : Francis Lapointe.

Si vous pratiquez un sport, vous avez probablement déjà remarqué que vos performances peuvent varier beaucoup d’une journée à l’autre. Parfois, tout peut vous sembler facile et vous sentez probablement que vous pourriez accomplir n’importe quoi. À d’autres moments, il vous arrive peut-être de vous sentir comme un.e véritable débutant.e. Pourtant, en l’espace de quelques jours, vos habiletés devraient être sensiblement les mêmes. Qu’est-ce qui fait varier autant la performance? Qu’est-ce qui pourrait faire en sorte que celle-ci soit optimale le plus souvent possible ? Dans la chronique d’aujourd’hui, je vais en partie répondre à ces questions en me concentrant sur un aspect essentiel à considérer : le contexte.

Si vous n’êtes pas un.e sportif.ve, je vous encourage malgré tout à continuer la lecture de ce texte parce que vous devez probablement aussi réaliser des performances au quotidien. La performance peut être définie de plusieurs façons: il peut s’agir d’un « exploit ou d’une réussite remarquable en un domaine quelconque » ou encore d’une « victoire acquise sur une équipe ou un adversaire mieux classé » ou même d’un « résultat obtenu dans un domaine précis par quelqu’un (…) ». Si l’on se fie à cette dernière définition, nous pouvons donc en conclure que s’il y a un résultat, nous pouvons l’évaluer en termes de performance. Les acteurs.rices et les musiciens.nes sont deux autres excellents exemples d’individus qui doivent offrir un rendement de façon régulière et qui seront évalués sur leur performance. Nous pourrions même pousser notre réflexion plus loin et soutenir l’idée que n’importe quel individu qui occupe un emploi ou qui est aux études doit rendre un résultat quelconque.

Ce qu’on oublie trop souvent, c’est de prendre en considération le contexte.

En psychologie, cela fait quelques années que des chercheurs.ses s’intéressent aux facteurs déterminants de la performance. La psychologie du sport est l’utilisation de principes, de théories et d’interventions qui seront utilisés dans l’optique de comprendre, d’améliorer ou d’optimiser la performance. Évidemment, dans le domaine de la recherche, nous tentons souvent d’identifier des principes généraux qui s’appliqueront au plus grand nombre d’individus.

Individuellement, il nous arrive aussi de généraliser trop rapidement sans avoir recours à une bonne réflexion. Nous avons souvent tendance à vouloir répéter quelque chose qui fonctionne et c’est normal. Je crois que nous aimons généraliser, car cela nous donne une impression de contrôle et parce que nous préférons généralement réduire les imprévus. Ce qu’on oublie trop souvent, c’est de prendre en considération le contexte. Celui-ci peut être défini comme « l’ensemble des circonstances dans lesquelles se produit un événement, se situe une action ».

Voici des exemples de généralisation trop rapide : 

  • « J’ai été courir tôt le matin et j’ai eu une très bonne performance. Je devrais toujours aller courir le matin ! » À quoi ressemblait ta routine avant d’aller courir ? Comment te sentais-tu émotionnellement et physiquement ? D’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte. Par exemple, avais-tu connu une bonne nuit de sommeil ?
  • « Un.e ami.e m’a dit que depuis qu’il.elle s’entraine moins, il.elle a amélioré son endurance. Je vais réduire mon nombre entraînements et ça aura certainement le même effet pour moi ». Est-ce que cette méthode est vraiment la meilleure pour toi ? Pourquoi ton ami.e a-t-il.elle réduit sa quantité d’entraînements ? Peut-être qu’il.elle a une bonne raison qui ne s’applique pas à toi.
  • « Je ne suis pas efficace lorsque je travaille plusieurs heures de suite sur une même tâche, alors je ne le ferai plus. Je suis plus efficace lorsque je varie mes tâches ». Quelle tâche effectuais-tu ? Existe-t-il un meilleur moment de la journée afin de réaliser celles-ci ? Comment était ton niveau de fatigue cette journée-là ?

Si vous désirez une analyse qui reflète la réalité, vous devez, à tout prix, considérer l’ensemble des circonstances. Dans l’exemple cité plus haut (de l’individu qui pratique la course à pied), le fait d’aller courir tôt est un élément qui doit effectivement être pris en compte au moment de l’analyse de la performance. Cependant, il faut davantage le voir comme une formule incluant plusieurs facteurs plutôt qu’une relation de cause à effet entre deux variables (a + b + c = performance). Afin d’effectuer une analyse plus juste, l’athlète doit prendre en considération sa récupération depuis sa dernière course, son alimentation ce matin-là, son repos de la nuit d’avant, les émotions qu’il a ressenties, le fait qu’il ait utilisé de la musique ou pas, les conditions météorologiques, la signification de cette course pour lui et peut-être même d’autres éléments.

Il faut voir le résultat comme une formule incluant plusieurs facteurs plutôt qu’une relation de cause à effet entre deux variables (a + b + c = performance).

Cela demande beaucoup plus de travail et de temps. Toutefois, si l’optimisation de la performance est importante pour toi, je crois que le jeu en vaut la chandelle! Lorsque tu auras suffisamment de données, à ce moment-là tu pourras les analyser pour tenter d’identifier certains patterns qui s’appliqueront à des contextes particuliers. Par exemple, pour ce coureur, il est peut-être effectivement efficace d’aller courir le matin lorsque certaines conditions sont présentes, mais peut-être que c’est aussi très efficace en après-midi en présence d’autres éléments complètement différents. 

En résumé, il est préférable de prendre le temps d’analyser en profondeur ce qui se passe et d’éviter les conclusions hâtives ainsi que la généralisation le plus possible. Aussi, il ne faut pas oublier que nous sommes tous.tes différents.es et que les caractéristiques individuelles sont autant importantes à considérer que les éléments situationnels. Afin de bien établir ce qui vous permet d’avoir une performance optimale, prenez le temps de tester différentes méthodes et de bien vous connaitre.


REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here