Profil d’athlète: Gabrielle Lambert, calibre professionnel chez les Patriotes

0
167
bandeau-COOPSCO-final_01
Gabrielle Lambert a raflé une quantité impressionnante d’honneur au terme de la saison automnale.
Crédit : Simon Lahaye.

Joueuse de l’année dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), nommée sur la première équipe d’étoiles au niveau canadien et athlète féminine par excellence de niveau canadien (sport collectif) au gala Sport-Hommage Mauricie, Gabrielle Lambert a vraiment tout raflé sur son passage à la session d’automne 2018.

 

 

Une joueuse accomplie

Il faut dire que son expérience significative lui apportait un avantage considérable face à la compétition. Alors qu’elle avait comme but premier de jouer au niveau universitaire lorsqu’elle commença sa carrière, elle réussit à surpasser celui-ci. Après un premier passage avec les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), de 2013 à 2015, elle a obtenu du temps de jeu professionnel en France. Maintenant de retour afin de compléter un baccalauréat en administration des affaires, elle espère plus que tout pouvoir obtenir un nouveau contrat sur le vieux continent.

« Les autres équipes ont peur de tirer contre elle » – Félix Bouchard, membre de l’équipe de soccer masculine

Si elle a choisi de revenir à l’UQTR, alors que bien d’autres universités canadiennes souhaitaient l’aligner à son retour d’Europe, c’est principalement grâce à la confiance qu’elle portait déjà envers son entraineur, Durnick Jean. Elle a toutefois pu constater que les Patriotes étaient devenus une organisation beaucoup plus sérieuse, depuis son séjour précédent « les Pats se sont beaucoup améliorés depuis mes premières années et on sent que le programme continue de s’améliorer et c’est une bonne chose. Il manque simplement un terrain adéquat pour qu’on puisse s’entraîner et jouer à l’université ». Elle s’avance même jusqu’à dire que la qualité des installations surpasse ce qu’elle a pu connaitre en première division professionnelle.

Lorsque questionnée sur l’apport qu’elle a pu fournir aux Patriotes, elle répond candidement « il faudrait demander aux filles! » Puis, plus sérieusement, elle croit avoir été un exemple à suivre en terme d’attitude et d’habitudes de vie à adopter pour connaitre du succès.

 En toute modestie

L’équipe féminine de soccer des Patriotes a terminé la saison automnale en 3e position au classement général avec une fiche de sept victoires, six verdicts nuls et une seule petite défaite. Ceci leur a valu une première participation aux séries éliminatoires, le tout en grande partie grâce au deuxième plus bas total de buts accordés avec seulement huit buts contre en quatorze rencontres (le plus bas total étant six).

Lambert refuse toutefois de dire que ce succès axé sur une quantité de buts accordés très limitée devrait lui être en grande partie attribué « l’ensemble de l’équipe a connu une très bonne saison. L’équipe avait aussi eu une bonne saison l’année précédente et c’était juste dans la continuité des choses. C’était un groupe assez jeune l’année dernière et elles étaient plus matures et connaissaient la ligue ».

On ne peut toutefois pas nier l’importance de sa présence devant le filet. En plus de son professionnalisme, la gardienne a inspiré son équipe par ses performances et a permis de jouer avec davantage de confiance. Sans oublier que sa seule présence devant le filet était intimidante pour les joueuses adverses. « Les autres équipes ont peur de tirer contre elle, elles savent qu’elles vont simplement perdre le ballon », mentionnait Félix Bouchard de l’équipe de soccer masculine.

« J’échangerais tous les honneurs individuels pour une participation aux championnats canadiens » – Gabrielle Lambert

Les honneurs reçus, mentionnés d’entrée de jeu, démontrent également sa valeur devant le filet. Malgré la fierté qu’elle ressent, il y a une chose plus glorieuse à ses yeux « je les aurais tous échangés pour une place aux championnats canadiens », affirme-t-elle franchement. On se rappellera que la saison des Patriotes s’est en effet terminée sur une note amère, alors qu’elles ont perdu l’avance en fin de match avant d’être battues en prolongation alors qu’une place au championnat national était à l’enjeu.

Advienne que pourra

Lambert profite de la session d’hiver, où les enjeux sont moindres, pour prendre soin de quelques blessures qu’elle trainait depuis quelque temps déjà. Son adjointe prendra le relais, elle qui a également été blessée plus souvent qu’à son tour au cours des dernières saisons « j’espère qu’elle pourra jouer la saison d’hiver au complet, car c’est une bonne gardienne avec de bonnes aptitudes et elle est très travaillante. »

Par la suite, elle souhaite évidemment que ce temps à l’écart du jeu ne lui nuise pas trop dans ses chances d’obtenir un nouveau contrat professionnel. Sa saison universitaire presque parfaite lui servira certainement d’argument de vente majeur auprès des recruteurs. Bien que les Patriotes ne seraient évidemment pas déçus de pouvoir compter sur sa présence le plus longtemps possible, ils l’encouragent sans retenue à accomplir ses rêves.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here